POLITIQUE
07/11/2013 05:12 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Retour chronologique sur le scandale Rob Ford

CP

TORONTO - De révélations en révélations, le scandale entourant le maire de Toronto Rob Ford s'est accéléré ces derniers jours. En voici les principaux rebondissements:

16 mai 2013: le site internet américain Gawker affirme dans un article s'être fait proposer d'acheter pour 200 000 dollars une vidéo montrant le maire de Toronto, Rob Ford, apparemment en train de tirer sur une pipe à crack, un puissant dérivé de la cocaïne.

17 mai: le quotidien Toronto Star affirme que deux de ses journalistes ont également pu visionner la vidéo.

24 mai: le maire nie avoir consommé du crack. "Et pour ce qui est de la vidéo, je ne peux pas faire de commentaires sur une vidéo que je n'ai jamais vue ou qui n'existe pas", dit-il, ligne de défense qu'il suit les jours suivants.

4 juin: Gawker indique s'être fait dire par un intermédiaire du propriétaire de la vidéo que celle-ci a "disparu".

2 août: coup de filet de la police dans une opération anti-drogue au cours de laquelle des ordinateurs sont saisis.

28 septembre: le maire Ford sur le cannabis: "J'en ai fumé beaucoup".

2 octobre: un ami et chauffeur occasionnel du maire est inculpé pour trafic de drogue.

31 octobre: le chef de la police de Toronto, Bill Blair, annonce avoir récupéré une vidéo sur des ordinateurs saisis le 2 août. "Les images corroborent celles qui avaient été précédemment décrites par la presse". La police remet la vidéo à la justice.

1er novembre: Le chauffeur occasionnel du maire est inculpé pour "extorsion" pour avoir tenté, sous la menace, de récupérer la vidéo filmée à partir d'un téléphone portable afin de la faire disparaître.

3 novembre: "Je suis le premier à admettre que je ne suis pas parfait, j'ai fait des erreurs", confesse Rob Ford sans explicitement reconnaître s'être drogué.

5 novembre: "Oui, j'ai fumé du crack", lâche aux journalistes Rob Ford dans une totale improvisation avant de convoquer la presse pour une déclaration officielle: "Ces erreurs n'arriveront plus jamais".

6 novembre: des conseillers municipaux demandent au maire de se mettre en retrait. Son premier adjoint Norm Kelly déclare: "C'est un peu le cirque ici (...) je pense qu'il doit s'éloigner de l'hôtel de ville".

7 novembre: une deuxième vidéo est publiée par le Toronto Star où le maire hors de lui et ivre des menaces de mort. "Je vais le tuer cet +enculé de sa mère+, je te le dis, ça va être un meurtre prémédité. Je vais lui trancher sa +putain+ de gorge et lui sortir les yeux des orbites". Quelques minutes après la diffusion de cette vidéo le maire dit qu'il était "extrêmement, extrêmement ivre".

Rob Ford ne démissionnera pas

Rob Ford avoue avoir fumé du crack

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.