NOUVELLES
07/11/2013 07:31 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Obama est désolé que des Américains soient contraints de renoncer à leur assurance-maladie

Getty
US President Barack Obama speaks about the healthcare reform laws, known as Obamacare, at an Organizing for Action event in Washington, DC, November 4, 2013. AFP PHOTO / Saul LOEB (Photo credit should read SAUL LOEB/AFP/Getty Images)

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama s'est dit désolé, jeudi, que des Américains soient contraints de renoncer à leur assurance-maladie, et ce, même s'il avait dit à plusieurs reprises qu'ils pourraient la conserver en dépit de la réforme du système de santé.

En entrevue avec NBC News, M. Obama a dit être navré que certains de ses concitoyens se soient retrouvés dans cette situation à partir d'affirmations qu'il leur avait faites.

Il a assuré que le gouvernement était au courant du problème et qu'il faisait tout en son pouvoir pour y remédier.

Barack Obama et ses conseillers avaient promis que les Américains satisfaits de leur régime d'assurance-santé pourraient le garder même après la refonte du système de santé américain.

La loi exige toutefois que les régimes respectent certaines normes et interdit ceux qui ne sont pas conformes, sauf dans le cas d'un processus de préservation des droits acquis au titre de contrats antérieurs.

Cela signifie que certaines assurances maladie sont appelées à disparaître.

Au moins 3,5 millions d'Américains auraient reçu des avis d'annulation de la part de leur assureur, mais le nombre exact de personnes touchées par cette mesure reste à déterminer.

Obamacare: l'Internet a parlé

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.