NOUVELLES
07/11/2013 09:13 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Les nouveaux billets de 5$ et 10$ en polymère moins contrefaits (VIDÉO)

Un texte de Andrée-Anne St-Arnaud

Les deux derniers billets de la série en polymère qui entrent en circulation jeudi au Canada vont contribuer à abaisser les coûts de la contrefaçon au pays.

Après l'émission de la coupure de 100 $ en novembre 2011, celle de 50 $ en mars 2012 et de 20 $ en novembre 2012, la Banque du Canada tient jeudi des cérémonies officielles pour le lancement officiel des coupures de 5 et de 10 $.

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, est accompagné par l'astronaute Chris Hadfield à l'Agence spatiale canadienne à Saint-Hubert, au Québec, pour dévoiler le 5 $, qui présente des images du Canadarm2 et de Dextre, les innovations technologiques canadiennes intégrées à la Station spatiale internationale.

Le premier sous-gouverneur de la banque, Tiff Macklem, et le PDG de Via Rail, Marc Laliberté, sont à Vancouver pour lancer le 10 $ en polymère, qui illustre un train traversant les Rocheuses.

Lutte contre la contrefaçon

Comme les précédents, ces billets sont pourvus des mêmes éléments de sécurité, dont une combinaison d'images holographiques et de bandes transparentes. Ces éléments contribuent à la chute du nombre de billets contrefaits au pays.

Dans son rapport d'octobre 2012 sur la stratégie nationale de lutte contre la contrefaçon, la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) révèle qu'entre 2004 et 2010, il y a eu une chute de 92 % des activités de contrefaçon au pays. Cette amélioration s'explique entre autres par le lancement de la nouvelle série de billets de banque, ainsi que par la mise sur pied de campagnes de sensibilisation et d'activités de répression par des équipes de lutte contre la contrefaçon.

Le nombre de billets contrefaits est passé de 470 par million de billets en circulation en 2004, à 36 par million en 2010. Le Canada, qui détenait le record peu enviable du taux de monnaie contrefaite le plus élevé des pays du G10 en 2004 est devenu l'un des pays les plus performants à ce chapitre.

Le rapport de la GRC précise toutefois que les faussaires pourraient éventuellement s'adapter à la nouvelle technologie. Au Mexique, des billets de contrefaçon sont apparus sur le marché quelques années après le lancement des billets en polymère.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les nouveaux billets canadiens en plastique