POLITIQUE
07/11/2013 12:52 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Le maire Rob Ford profère des menaces de mort dans une nouvelle vidéo (VIDÉO)

Le maire de Toronto, Rob Ford, a reconnu jeudi qu'il se trouvait dans un état d'ébriété extrême lorsqu'il a proféré des menaces dans une autre vidéo controversée qui a fait surface jeudi.

Deux médias torontois ont publié une vidéo dans laquelle on entend le maire utiliser les mots «tuer» et «meurtre», et du langage ordurier.

Les images semblent avoir été tournées dans une salle à dîner. Le contexte est difficile à établir, et on ignore à qui le maire fait allusion et à qui il s'adresse dans la pièce. Rob Ford, qui apparaît extrêmement agité, affirme notamment qu'il lui faudrait quelques minutes à peine pour assassiner la personne qui l'a rendu aussi furieux.

Pendant sa diatribe, le maire martèle qu'il pourrait «arracher la gorge» et «arracher les yeux» à un individu qui, semble-t-il aurait insulté ses frères.

Après avoir visionné la vidéo, M. Ford a déclaré que celle-ci était «extrêmement embarrassante», que «le monde entier allait la voir», mais que pour lui, ce n'était pas «problématique».

«C'est tout ce que j'ai à dire pour le moment», a-t-il lancé avant de tourner les talons.

La maire n'a pas spécifié ce qui avait pu le mettre dans un tel état de rage, mais a dit espérer que personne ne se retrouve dans un tel état d'ébriété.

Le Toronto Star, qui a publié la version longue de la vidéo — d'une durée d'un peu plus d'une minute —, précise qu'il a déboursé un montant d'argent non précisé pour mettre la main sur ces images.

De son côté, le Toronto Sun a précisé qu'un individu avait tenté d'obtenir de l'argent en échange des images. Le quotidien torontois dit avoir refusé de monnayer la vidéo et n'a donc obtenu que de courtes séquences, qui se trouvent sur son site Internet.

Le maire de Toronto a reconnu mardi avoir fumé du crack, après l'avoir nié pendant des semaines. La nouvelle a fait le tour du monde.

Quelques jours auparavant, le Service de police de la Ville de Toronto avait affirmé être en possession d'une vidéo qui concordait avec ce que des médias rapportaient depuis des mois — le maire Ford en train de fumer ce qui semble être du crack.

En conférence de presse, mardi, le maire a expliqué qu'il avait consommé du crack alors qu'il se trouvait dans un état d'ivresse extrême. Il a cependant prévenu qu'il resterait en poste.

Les appels au retrait du maire se sont toutefois multipliés mercredi à l'hôtel de ville de Toronto.

En entrevue avec la chaîne de télévision CP24, le maire adjoint, Norm Kelly, l'a invité à «prendre une pause avec tous les avantages» liés à ses fonctions, y voyant là la «seule option» envisageable.

Le chef de l’opposition à l'Assemblée législative de l'Ontario, le progressiste-conservateur Tim Hudak, a quant à lui affirmé que si le maire Ford l'appelait pour lui demander conseil, il lui dirait de penser d'abord à sa famille et de retrouver la santé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rob Ford ne démissionnera pas