NOUVELLES
07/11/2013 04:09 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

La CSN incite à un front syndical uni contre l'attitude du gouvernement Harper

OTTAWA - Le temps est venu pour le mouvement syndical au Canada de se mobiliser afin de contrer les politiques antisyndicales du gouvernement Harper, a soutenu jeudi le secrétaire général de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jean Lortie.

M. Lortie a fait valoir en conférence de presse à Ottawa que le gouvernement fédéral avait déclaré la guerre aux syndicats et à la classe moyenne.

Le leader syndical québécois a affirmé que des résolutions débattues lors du congrès du Parti conservateur en fin de semaine dernière, à Calgary, montraient un profond sentiment antisyndical — notamment certaines résolutions visant Radio-Canada.

Le président du Conseil du trésor, Tony Clement, s'est prononcé en faveur de certaines des résolutions débattues à Calgary, et s'est dit prêt à affronter les syndicats du secteur public dans son entreprise de restrictions budgétaires.

M. Clement a indiqué cette semaine qu'un «passe-droit» aux employés du secteur public quant à l'«état de l'économie» ne représenterait pas une option d'équité et de justice, et ne serait pas dans l'«intérêt public» — non dans l'esprit «conservateur». Si le budget doit être équilibré, les salaires, les régimes de retraite et les congés de maladie dans le secteur public doivent être sur la table, a-t-il mentionné.

Jean Lortie a prédit une forte mobilisation si le gouvernement fédéral va trop loin — en imposant une législation de retour au travail à l'américaine, par exemple, ou en attaquant les règles bien établies sur les cotisations syndicales obligatoires (la formule Rand).

Le porte-parole néo-démocrate en matière de travail, Alexandre Boulerice, a estimé que le gouvernement Harper tente de dissimuler ses propres problèmes en s'attaquant aux syndicats. Il a évoqué un ordre du jour «solidement à droite», visant la «diabolisation» de certains groupes.

M. Lortie a affirmé que des efforts étaient en cours pour organiser une «coalition arc-en-ciel» de syndicats, d'environnementalistes et d'autres organisations pour rassembler 20 000 personnes à Ottawa l'été prochain, afin de s'opposer à l'ordre du jour du gouvernement.

La CSN était de passage au comité permanent des finances de la Chambre des communes, jeudi.

PLUS:pc