NOUVELLES
07/11/2013 11:22 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Girardi: la durée des procédures dans le dossier Rodriguez nuit aux Yankees

NEW YORK, États-Unis - Les Yankees de New York envisageront une solution de rechange au troisième but si une décision n'est pas bientôt rendue dans le processus d'appel d'Alex Rodriguez.

L'Association des joueurs tente de faire renverser la suspension de 211 matchs attribuée au troisième-but en août dernier pour avoir contrevenu à la convention collective et aux règles antidopage du Baseball majeur. L'arbitre Fredric Horowitz a jusqu'ici présidé huit jours d'audience. Les procédures doivent reprendre le 18 novembre.

Il n'est pas encore clair si les audiences se termineront la même semaine. Une fois le témoignage complet, les avocats des deux parties auront besoin de temps pour soumettre leur mémoire et Horowitz devrait prendre plusieurs semaines avant de rendre sa décision.

«C'est important qu'on le sache, car si on ne peut pas compter sur lui, il faut combler ce vide, a déclaré jeudi le gérant des Yankees, Joe Girardi. On pense beaucoup à cela. Aura-t-on besoin d'un troisième-but ou pas? Souhaitons que nous le saurons plus tôt que tard.»

Âgé de 38 ans, Rodriguez a raté la majeure partie de la dernière campagne à la suite de sa deuxième opération majeure à la hanche. Il est revenu au jeu le 5 août — le jour même où sa sanction a été annoncée — et a maintenu une moyenne de ,244, sa plus faible depuis 1995, avec sept circuits et 19 points produits en 156 présences au bâton.

Kevin Youkilis, embauché pour remplacé Rodriguez au troisième coussin quand ses problèmes à la hanche ont été décelés, a lui aussi connu des ennuis de santé. Des maux de dos ont limité Youkilis à seulement 105 présences au bâton et il n'a pas joué après le 13 juin. Il est l'un des 13 Yankees à être devenus joueurs autonomes la semaine dernière.

Les Yankees doivent également refaire une partie de leur effectif au monticule, puisque Mariano Rivera et Andy Pettitte ont accroché leurs crampons. Ils doivent également résoudre le «casse-tête» Robinson Cano. Le deuxième-but est joueur autonome et il serait à la recherche d'un contrat de 10 ans valant plus de 300 millions $ US.

Girardi prévoit s'entretenir avec son joueur étoile.

«Je ne pense pas que j'aie besoin de lui vendre le club. Je crois qu'il sait de quoi il en revient, a-t-il dit. Je pense qu'il voit l'impact que des joueurs ont eu sur la communauté et l'organisation, que ce soit un Rivera, un Pettitte ou un (Jorge) Posada, et le souvenir qu'ils laissent.»

Toutes les décisions que prendront les Yankees le seront en fonction de la taxe de luxe. L'équipe aimerait faire passer sa masse salariale sous la barre des 189 millions $ la saison prochaine, mais elle a déjà consenti 97,71 millions $ à sept joueurs. Il lui reste donc quelque 80 millions $ à dépenser, puisque près de 11 millions $ de la masse salariale est dédiée aux avantages sociaux.

Si Rodriguez est suspendu pour la saison complète, son impact sur la masse salariale passerait de 25 millions $ à 2,5 millions $.

Poursuite de Rodriguez

Pendant ce temps, les avocats de Rodriguez disent avoir amassé davantage de preuves pour sa poursuite intentée contre le Baseball majeur et son commissaire, Bud Selig, et les ont présentées en cour, jeudi.

En audience en Cour fédérale à Manhattan, l'avocat Jordan Siev a prétendu que son cabinet amassait plus de preuves à chaque jour sur la «chasse aux sorcières» à laquelle s'adonnent le baseball et Selig afin d'entacher la réputation de Rodriguez. Il prétend qu'ils ont «dépassé les bornes».

Il entend démontrer que Selig et le Baseball majeur ont eu un comportement qui les rend susceptibles d'être poursuivis au civil, «si ce n'est au criminel».

Joseph Baumgarten, l'avocat du Baseball majeur, prétend quant à lui que cette poursuite est «inappropriée» et il tentera de la faire annuler.

Rodriguez n'a pas assisté à cette audience.

PLUS:pc