NOUVELLES
07/11/2013 10:54 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

L'enquête sur la gestion de l'affaire Rehtaeh Parsons est reportée

Facebook

HALIFAX - Une enquête s'intéressant à la façon dont les policiers et le Service des poursuites publiques de la Nouvelle-Écosse ont géré l'affaire Rehtaeh Parsons a été reportée jusqu'à ce que les causes des deux adolescents accusés dans ce dossier ne soient réglées.

Murray Segal, un ancien procureur en chef de l'Ontario qui avait été mandaté en août pour diriger l'enquête, a dit jeudi avoir réalisé qu'il valait mieux attendre la conclusion des procédures judiciaires intentées contre les deux adolescents avant d'aller plus loin.

Il a expliqué avoir l'intention de questionner certaines des personnes impliquées de près ou de loin dans cette affaire, mais que comme celles-ci pourraient avoir à témoigner devant le tribunal, il serait plus sage de laisser la justice suivre son cours.

Quatre jours avant que M. Segal ne soit nommé à la tête de cette investigation, les autorités policières ont déposé deux chefs d'accusation de distribution de matériel pornographique juvénile contre un homme âgé de 18 ans et deux autres de possession et distribution de matériel de pornographie juvénile contre un autre individu âgé de 18 ans.

L'identité des deux accusés n'a pas été dévoilée puisque ceux-ci étaient mineurs au moment où les crimes présumés se sont produits.

Rehtaeh Parsons était âgée de 17 ans lorsqu'elle a été débranchée des appareils qui la maintenaient artificiellement en vie à la suite de sa tentative de suicide, en avril dernier.

La famille de la jeune femme allègue que celle-ci a été sexuellement agressée par quatre jeunes hommes en novembre 2011 et qu'elle a ensuite été victime de cyberintimidation pendant des mois après qu'une photo de l'agression alléguée eut été distribuée dans l'entourage de son école de Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Rehtaeh Parsons: A Life In Photos

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.