NOUVELLES
07/11/2013 06:27 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Cascades enregistre son meilleur trimestre en un peu plus de trois ans

MONTRÉAL - Les pépins rencontrés par Cascades (TSX:CAS) dans deux de ses usines à la suite d'inondations n'ont pas empêché le spécialiste du papier recyclé de connaître son meilleur trimestre en un peu plus de trois ans.

Le bénéfice net de l'entreprise a été de 11 millions $, ou 12 cents par action, au troisième trimestre, comparativement à 2 millions $, ou deux cents par action, à la même période l'an dernier.

Sur une base ajustée, il se chiffre à 7 millions $, ou sept cents par action. Au trimestre correspondant de 2012, il était de 4 millions $, ou cinq cents l'action.

Selon la direction de Cascades, les incidents survenus à ses usines de Saint-Jérôme ainsi qu'à Niagara Falls, dans l'État de New York, ont entraîné une charge comptable de 4 millions $.

Le 13 août dernier, le sous-sol de son usine située dans les Laurentides a été inondé lorsqu'un ruisseau situé à proximité des installations a débordé à la suite de pluies diluviennes. La production avait alors cessé pendant plusieurs jours.

«Ça pris environ un mois avant que nous puissions recommencer à opérer dans des conditions normales», a souligné jeudi le président et chef de l'exploitation de Cascades groupe produits spécialisés, Luc Langevin.

«Nous estimons avoir perdu pour 6 millions $ de ventes au cours de cette période», a-t-il ajouté au cours d'une conférence téléphonique concernant les résultats trimestriels de l'entreprise.

M. Langevin a fait savoir que Cascades a depuis entrepris des démarches légales afin d'obtenir un dédommagement, sans toutefois en dire davantage.

Avant intérêts et impôts, le résultat de l'entreprise a progressé de 23 pour cent, pour atteindre 96 millions $.

Cascades a justifié ce gain par une hausse de la productivité, une augmentation moyenne des prix ainsi que par la réduction de certains coûts depuis la fermeture d'une usine en Ontario.

Ses revenus ont été de 995 millions $, en hausse de 10 pour cent par rapport aux 906 millions $ de la même période l'année dernière.

«Nos deux secteurs clés, les cartons-caisses et les papiers tissus, ont amélioré leur performance», a souligné le président et chef de la direction de Cascades, Mario Plourde.

«L'amélioration des prix dans le secteur des cartons-caisses et la demande soutenue dans le secteur des papiers tissu ont aussi contribué à contrebalancer des coûts de fibres recyclées en hausse», a-t-il ajouté.

M. Plourde s'attend également à ce que le quatrième trimestre de l'exercice 2013 soit meilleur que celui de l'an dernier. Il estime que Cascades devrait mieux être en mesure de gérer les coûts de la fibre recyclée.

La compagnie a aussi l'intention de se concentrer sur les activités de son usine de Niagara Falls dont la production a débuté en juillet dernier. Une deuxième machine devrait également être ajoutée à son usine située en Oregon.

La dette de Cascades a reculé de 74 millions $, à un peu plus de 1,6 milliard $, surtout en raison de l'amélioration de la performance de l'entreprise ainsi que des taux de change favorables.

Selon l'analyste Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, le titre de Cascades devrait être attrayant pour les investisseurs.

«L'entreprise profite d'un bon momentum, a-t-il écrit dans une note. Déjà, le quatrième trimestre devrait être meilleur que celui de l'an dernier.»

Le conseil d'administration du spécialiste du papier recyclé a également déclaré un dividende trimestriel de quatre cents par action. Il sera payable le 12 décembre aux actionnaires inscrits, en fermeture de séance, le 20 novembre.

L'action de Cascades a avancé jeudi de 9 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 5,91 $.

PLUS:pc