NOUVELLES
06/11/2013 11:26 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Téléphonie sans fil : les plaintes se multiplient

Les plaintes des consommateurs relativement aux frais d'itinérance encourus par l'entremise de la téléphonie sans fil ont fait un bond de 240 % durant l'année 2012-2013 comparativement à l'année précédente, selon le Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications (CPRST).

Cet organisme a publié mercredi son rapport annuel de 2012-2013 intitulé Lorsque vous avez besoin d'aide. Le Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications a traité 14 036 plaintes de clients en 2012-2013.

« Nous continuons de constater une hausse du nombre de plaintes ayant trait aux services de télécommunications, les services sans fil figurant en tête de liste », a souligné le commissaire, Howard Maker.

Les plaintes sont aussi en hausse de 165 % dans les cas où les comptes des clients se retrouvent, à tort, entre les mains de services de recouvrement.

Le CPRST se targue d'avoir réglé 70 % des plaintes en moins de 40 jours.

Le commissaire Maker lance un appel à l'industrie pour qu'elle rende plus clairs les processus entourant :

  1. Les relevés;
  2. la facturation;
  3. les frais d'itinérance;
  4. les frais relatifs à l'utilisation de la bande passante.

Rappelons qu'en juin dernier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait présenté un nouveau code pour encadrer les services de téléphonie mobile au pays et pour répondre aux nombreuses plaintes des Canadiens, concernant ces services. En vertu de ce nouveau code, qui entrera en vigueur en décembre prochain, les consommateurs pourront, par exemple, résilier leur contrat après deux ans sans pénalité et ce, même si ledit contrat était d'une durée plus longue. 

PLUS:rc