NOUVELLES
06/11/2013 06:50 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Protection des baleines: le controversé militant Paul Watson comparaît à Seattle

SEATTLE - Le militant écologiste canadien Paul Watson a comparu devant une cour d'appel américaine, mercredi, pour tenter de convaincre le magistrat que ni lui ni son organisation, la société de conservation Sea Sheperd, n'ont enfreint l'ordonnance de la cour de se tenir loin des baleiniers.

M. Watson s'est présenté à la barre des témoins lors d'une audience pour outrage au tribunal à Seattle, dans l'État de Washington.

En décembre, peu avant le début de la saison de la chasse à la baleine, la cour d'appel du 9e district des États-Unis avait ordonné à M. Watson, à la société Sea Sheperd et à quiconque agissant de concert avec eux de se maintenir à au moins 450 mètres des baleiniers.

Selon des baleiniers japonais, les militants écologistes ont violé l'ordonnance du tribunal à au moins dix reprises cette année.

M. Watson, âgé de 62 ans, a décrit devant la cour ses activités de militant écologiste et a déclaré avoir passé la dernière année en mer. En 2012, il a fui l'Allemagne après avoir été arrêté à la demande du Costa Rica, tandis que le Japon continue de tenter d'obtenir son arrestation pour avoir interféré avec un baleinier en 2010.

Il a précisé qu'il y avait eu «beaucoup de négociations à différents niveaux» au cours de la dernière année, ce qui lui a permis de toucher terre. M. Watson n'a pas élaboré davantage, et on ignore s'il fait encore face à des mandats d'arrestation.

Son apparition publique, mercredi, n'est que le plus récent épisode d'une longue bataille judiciaire entre les écologistes de Sea Sheperd et les baleiniers japonais, qui tuent jusqu'à 1000 baleines chaque année conformément à la limite établie par la Commission baleinière internationale.

L'organisation environnementale opère depuis des années sur les océans pour tenter d'empêcher les baleiniers de chasser ces grands cétacés. Entre autres actions, les militants jettent des bombes fumigènes et de l'acide contre les baleiniers, en plus de laisser tomber des cordes dans l'eau pour tenter d'endommager leurs hélices. Ils soutiennent avoir ainsi réussi à sauver des milliers de baleines de la mort.

PLUS:pc