NOUVELLES
06/11/2013 04:56 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Les retraités de l'usine White Birch à Québec recevraient leur dû sous peu

PC

Les retraités des usines de Papiers White Birch, dont ceux de l'usine Stadacona à Québec, devraient bientôt obtenir les prestations de retraite qui leur sont dues.

Le conseil des ministres à Québec a entériné, mercredi, les règlements qui prévoient la création d'un nouveau régime de retraite pour ces employés.

La création d'un régime à prestation cible est une condition pour récupérer une partie de leur rente.

La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Régie des rentes du Québec, Agnès Maltais, estime que le gouvernement a agi rapidement dans ce dossier.

« Ça veut dire que le gouvernement a fait tous les travaux qu'il devait faire et qu'à partir de maintenant, c'est aux syndicats et aux patrons de s'entendre sur les derniers détails de leur régime de retraite et en moins de 24 heures, on peut, nous, enregistrer le régime de retraite et donner les rentes aux retraités, les rentes auxquels ils ont droit », dit la ministre.

Elle ajoute que les retraités vont recevoir le niveau de prestation sur lequel ils se sont entendus avec la partie patronale. « Je pense que c'est 90 % dans le cas de Masson et Rivière-du-Loup et c'est une majoration de 10 % dans le cas des retraités de White Birch de Québec », dit-elle.

Le syndicat et la partie patronale doivent maintenant s'entendre sur les différentes modalités.

Papiers White Birch doit notamment verser 35 millions de dollars dans les fonds à prestations ciblées pour les retraités de Québec.

Le syndicat des employés de la White Birch croit qu'il serait possible de signer d'ici la fin de l'année. L'entente est rétroactive à septembre 2012.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois