NOUVELLES
06/11/2013 04:17 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Le député fédéral conservateur Ted Menzies quitte la politique

OTTAWA - Le député conservateur albertain d'arrière-ban Ted Menzies, qui avait déclaré l'été dernier qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat en 2015, a annoncé mercredi son départ immédiat de la Chambre des communes.

Le député de la circonscription de Macleod a tweeté la nouvelle avant d'émettre un communiqué plus détaillé dans lequel il remercie son épouse, son personnel et ses électeurs fidèles pour leur soutien.

Âgé de 61 ans, M. Menzies explique qu'il est temps pour lui de passer à autre chose, soulignant que sa décision plus tôt cette année d'abandonner ses fonctions ministérielles lui avait permis de consacrer du temps à aider les résidants du sud de l'Alberta éprouvés par les inondations.

M. Menzies, ayant oeuvré à la fin des années 1990 dans l'agriculture et le commerce international, a annoncé qu'il se retirait de la politique active, mais se réjouissait d'une «autre carrière excitante» à venir.

Le premier ministre Stephen Harper a salué l'apport de M. Menzies, le remerciant par communiqué pour de «nombreuses années de service dévoué envers ses électeurs de Macleod au Parlement du Canada, ainsi que pour ses remarquables contributions (au) gouvernement».

M. Menzies, salué au sein de tous les partis aux Communes à titre de parlementaire aimé et respecté, avait été élu pour la première fois en 2004, et reconduit à trois reprises. Le député avait été nommé ministre d'État aux Finances en janvier 2011. Il a aussi été secrétaire parlementaire de nombreux ministres durant ses années de service.

«Depuis son élection à la Chambre des communes, Ted (Menzies) a parlé d’une voix forte pour défendre les intérêts de l’Alberta, et il était apprécié de notre caucus», a indiqué M. Harper.

Avec ce départ, les conservateurs occupent maintenant 160 sièges aux Communes. Le Nouveau Parti démocratique compte 100 députés, les libéraux 34, le Bloc québécois quatre et le Parti vert un. Quatre députés siègent à titre d'indépendants, et quatre sièges vacants seront comblés lors d'élections complémentaires le lundi 25 novembre — dans Bourassa, à Montréal, dans deux circonscriptions du Manitoba et dans Toronto-Centre.

PLUS:pc