NOUVELLES
06/11/2013 10:50 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Déversement à Lac-Mégantic: la rivière Chaudière fortement contaminée

Radio-Canada

Malgré les efforts de décontamination de la rivière Chaudière, depuis la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, le plan d'eau serait encore contaminé par une forte présence d'hydrocarbures. C'est ce que révèlent des analyses dévoilées par Greenpeace et la Société pour Vaincre la Pollution (SVP).

Les deux organismes ont effectué une mission d'échantillonnage des sédiments à Lac-Mégantic les 2 et 3 octobre dernier. Selon ces analyses, on retrouve une forte présence d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) cancérigènes et de l'arsenic.

La contamination la plus forte a été constatée au kilomètre 4,7 de la rivière Chaudière. À cet endroit, les concentrations d'acénaphthène (HAP) sont par exemple 27 fois plus élevées que la norme, alors que les concentrations de benzo(a)anthracène (HAP cancérigène) sont de six fois plus élevées que la norme. Toujours selon les analyses, le lac Mégantic présente également des niveaux élevés d'arsenic.

Encore du travail à faire

« Nos observations et nos résultats montrent que le nettoyage de la rivière Chaudière est loin d'être terminé et que les écosystèmes sont menacés. Malgré la tragédie de Lac-Mégantic, presque aucune modification n'a été apportée à la réglementation du transport du pétrole par train qui présente toujours d'importantes lacunes », constate Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie à Greenpeace.

« Mégantic est le plus gros déversement terrestre en Amérique du Nord. Pour protéger l'environnement et la santé publique, il faut connaitre le portrait exact de la contamination. Les gens sont inquiets et sont en droit d'être informés », soutient Daniel Green, président de la SVP. 

Les organismes remettent aussi en question l'affirmation du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et Parc selon laquelle 100 000 litres de pétrole se seraient déversés dans la rivière. Selon eux, les observations et les témoignages recueillis laissent croire que les quantités pourraient être plus grandes. 

Greenpeace et la SVP demandent donc au gouvernement d'effectuer l'analyse complète des sédiments sur les 80 kilomètres de la rivière Chaudière, en aval du point de contamination et de rendre publics les résultats sur les travaux de décontamination de la rivière Chaudière et du lac Mégantic. 

Rappelons qu'en septembre, le gouvernement a rendu publics des résultats d'analyse des sédiments de la rivière Chaudière sur son site Internet, où il indique également que les vérifications se poursuivent sur le terrain. 

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic