NOUVELLES
06/11/2013 05:03 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

Avigdor Lieberman acquitté et réintégré au gouvernement

Un tribunal israélien a acquitté, mercredi, l'ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, poursuivi pour fraude et abus de confiance dans une affaire qui l'avait contraint à la démission, en décembre dernier. Benyamin Nétanyahou a aussitôt annoncé son retour au gouvernement.

Allié politique majeur du premier ministre, le chef du parti ultranationaliste Israel Beytenou risquait jusqu'à trois de prison et sept ans d'inéligibilité s'il avait été reconnu coupable.

Avigdor Lieberman était accusé d'avoir fait promouvoir un ancien ambassadeur d'Israël au Bélarus pour le récompenser de lui avoir fourni des renseignements confidentiels sur une enquête de police le visant dans une affaire de financement occulte de campagnes électorales.

Les juges l'ont acquitté à l'unanimité. « Cette affaire est désormais derrière moi », s'est réjoui, à la sortie du tribunal, l'ex-chef de la diplomatie, qui contestait ces accusations.

Benyamin Nétanyahou, qui a cumulé les postes de premier ministre et de ministre des Affaires étrangères le temps du procès de son allié, s'est empressé d'annoncer son retour au gouvernement.

« Je vous félicite pour votre acquittement et je suis heureux de votre retour au sein du gouvernement israélien pour que nous puissions continuer à travailler ensemble pour le bien du peuple d'Israël », a déclaré Benyamin Nétanyahou à Avigdor Lieberman, selon un communiqué du bureau du premier ministre.

Le communiqué ne précise pas quel poste Avigdor Lieberman va occuper, mais tout indique qu'il va redevenir chef de la diplomatie.

Le dirigeant ultranationaliste n'a jamais caché son scepticisme envers les négociations avec les Palestiniens, relancées en juillet sous l'égide des États-Unis, jugeant « impossible » de parvenir à un accord de paix définitif.

Reuters

PLUS:rc