NOUVELLES
06/11/2013 07:41 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

L'adjoint au maire de Toronto lui demande de se mettre en retrait

CP

TORONTO - Le maire-adjoint de Toronto a demandé mercredi au maire Rob Ford, éclaboussé par le scandale de sa consommation de crack, de se mettre en retrait le temps de régler ses problèmes personnels.

"Je pense qu'il doit s'éloigner de l'hôtel de ville" et de la "pression" actuelle, a déclaré Norm Kelly à la télévision CBC.

Le maire de Toronto Rob Ford a confessé mardi avoir consommé du crack mais a assuré qu'il resterait en fonction, annonçant même, un an avant l'échéance de son mandat, son intention de se représenter.

"C'est un peu le cirque ici", a concédé Norm Kelly un historien de formation. "Je pense qu'il (Rob Ford, ndlr) doit régler ses problèmes personnels dans sa vie et dans sa famille", a-t-il ajouté sans se prononcer sur la durée de ce retrait éventuel.

"Cela pourrait être quatre, six ou huit semaines. La durée relèverait de sa décision", a-t-il expliqué dans l'espoir de trouver une solution à la crise au sein de l'équipe municipale où certains conseillers défendent maintenant la même idée.

En moins d'une semaine, le maire-adjoint Norm Kelly est passé par tous les états. Ebranlé jeudi dernier par la révélation par la police de l'existence d'une vidéo où le maire serait en train de fumer du crack, il était venu réclamer des explications à Rob Ford samedi pour finalement lui renouveler sa confiance lundi. Le lendemain, Rob Ford reconnaissait finalement avoir consommé cette puissante drogue dérivée de la cocaïne. En dépit de la contrition publique du maire, son adjoint semblait mercredi lâcher un peu plus Rob Ford.

À LIRE AUSSI

Consommation de crack: le maire de Toronto, Rob Ford, ne démissionne pas (VIDÉOS/TWITTER)

Une rétrospective des «frénésies d'alcool» de Rob Ford (PHOTOS)

Rob Ford ne démissionnera pas

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.