NOUVELLES
05/11/2013 03:52 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Si Coalition Montréal disparaît, Réal Ménard deviendra indépendant

Le maire de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, prévoit siéger comme indépendant si le parti Coalition Montréal ne survit pas à l'élection de dimanche.

Le chef Marcel Côté a affirmé après la diffusion des résultats que la Coalition ne survivrait peut-être pas comme parti politique.

Réal Ménard, l'un des six élus de Coalition Montréal, écarte l'idée de se joindre à un autre parti:

« Je ne prétends pas parler au nom de mes autres collègues. Je ne pourrais pas m'imaginer joindre les rangs de Coderre et faire partie de l'Équipe Coderre ou de l'Équipe Bergeron parce que ce n'est pas sous cette bannière-là qu'on a été élu. Alors pour moi, le scénario des transfuges est exclu, je l'ai dit le soir de l'élection et je maintiens ma position ».

Réal Ménard a aussi indiqué qu'il accepterait de siéger au comité exécutif s'il pouvait demeurer indépendant. Il est actuellement responsable des Transports.

Un avenir incertain 

La plupart des candidats de ce qui s'appelait Vision Montréal et qui faisient donc parti de la Coalition de Marcel Côté ont ont été battus. La chef de Vision Montréal, Louise Harel, a même été défaite.

Elsie Lefebvre, conseillère dans Villeray et une des rares rescapées du parti est déçue et ne se fait pas beaucoup d'illusions.

« On va se rencontrer dans les prochaines heures et on va faire les constats qui s'imposent et les bilans, puis on verra pour la suite. C'est sûr que le verdict a été plutôt brutal. À trois élus de Vision Montréal, sans chef, on va voir pour la suite. À ce moment-ci je ne peux pas vous prédire l'avenir ». dit-elle.

Richard Bergeron convoque la presse

L'avenir du chef de l'opposition officielle et de Projet Montréal, Richard Bergeron, n'est pas très clair non plus.

Il a convoqué les médias mercredi matin à l'hôtel de ville avec la vingtaine d'élus de sa formation politique. Il annoncera alors s'il compte demeurer chef du parti et conseiller municipal de Saint-Jacques, où il a remporté l'élection de dimanche contre Philippe Schnobb de l'Équipe Denis Coderre. S'il renonce à son siège, c'est sa colistière Janine Krieber qui deviendra conseillère municipale.

Le soir même des élections, M. Bergeron avait déclaré qu'il se donnait quelques jours pour réfléchir à son avenir.

PLUS:rc