NOUVELLES
05/11/2013 01:54 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Revoilà Halak. et Lapierre

Les amateurs de hockey verront en action les deux meilleurs produits de la cuvée 2003 du repêchage du Canadien. Mais ils ne porteront pas le maillot Tricolore.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

C'est plutôt dans l'uniforme des « méchants », les Blues de St. Louis (8-2-2) en l'occurrence, que Jaroslav Halak et Maxim Lapierre affronteront le Canadien (8-7-0), mardi.

Halak n'était pas disponible pour parler aux journalistes, mais Lapierre a parlé en bien de celui avec qui il a renoué en s'entendant avec les Blues l'été dernier.

« Moi et Jaro, nous avons vécu de bons moments ensemble à Montréal, a indiqué le Québécois, en référence notamment aux séries 2010. On a été repêchés ensemble. Il travaille fort, il est silencieux, il fait sa petite affaire. Il donne toujours une chance à l'équipe de gagner. »

Des hauts et des bas avec Hitchcock

C'est un Halak à bien meilleure mine qu'au printemps dernier qui foulera la patinoire du Centre Bell mardi soir. En mai, une histoire de confrontation entre l'entraîneur-chef des Blues, Ken Hitchcock, et Halak avait fait la manchette, pendant la série de premier tour entre les Kings de Los Angeles et les Blues.

C'était le point culminant d'une saison moyenne pour le Slovaque, ralenti par une blessure récurrente à l'aine qui l'a limité à 16 matchs, et au rôle de spectateur en séries.

Le voici avec une fiche de 7-2-1, et une moyenne de 2,35 et un jeu blanc. Si Halak a joué la majorité des matchs de son équipe, Hitchcock a dit souhaiter une répartition du travail à 55% pour Halak, et 45% pour Brian Elliott.

« On en a parlé, on en a même ri, raconte Hitchcock au sujet de l'incident de mai dernier. C'était deux gars passionnés qui donnaient leur opinion. C'était rigolo, pour être honnête.

« J'essaie d'oublier la saison dernière, car plusieurs gardiens d'élite ont mal joué, paraissaient démunis, fatigués en fin de saison, car ils n'avaient pas le temps de s'entraîner.

« Maintenant, son niveau de forme est au sommet. Avant, il était correct, mais plus maintenant. Ça lui permet de mieux récupérer. Il a réalisé que l'an passé, il s'est blessé parce qu'il était fatigué, qu'il était souvent mal positionné et qu'il devait se replacer rapidement. »

Halak affrontera le CH pour la troisième fois de sa carrière. Il a remporté les deux rencontres, 4-1 le 10 mars 2011 et 3-0 au Centre Bell le 10 janvier 2012. La foule l'avait chaleureusement ovationné quand il avait été nommé première étoile du match.

Lapierre hésitant

De son côté, Lapierre disputera une troisième rencontre depuis la fin de sa suspension de cinq matchs pour mise en échec illégale sur Dan Boyle. Comme pour tout joueur qui en est à une deuxième suspension, il est difficile de ne pas avoir un moment d'hésitation avant d'appliquer une mise en échec.

« Je vais être sincère, à mes deux matchs depuis mon retour, j'y vais plus tranquillement dans les coins, a admis le numéro 40. J'ai donné des mises en échec comme ça toute ma carrière et celle-là était une malchance. J'ai donné la même mise en échec tellement souvent, autant en match, à l'entraînement, en matchs intra-équipe. »

Hitchcock a quant à lui tenu des propos intéressants au sujet de son joueur de quatrième trio, qu'il souhaite voir plus discipliné dans ses paroles, et non pas seulement dans ses actions.

« On veut que son dialogue verbal soit dirigé vers nous, pas autant vers l'autre équipe. Je l'ai souvent vu calmer nos jeunes joueurs et c'est ce qu'on veut voir de lui. »

Cette saison, Lapierre est employé en moyenne 9 min 54 par match, mais vient au 3e rang des attaquants de son équipe pour l'utilisation en désavantage numérique (1:55).

Il disputera un quatrième match contre le Canadien, et n'a toujours pas amassé de point contre son ancienne équipe.

Retour sur 2003

On parle de Halak (271e) et Lapierre (61e) comme les deux meilleurs du repêchage 2003 du Tricolore. En fait, ils sont les deux seuls encore dans la Ligue nationale. Andrei Kostityn (10e) et Ryan O'Byrne (79e) sont rendus en KHL, Corey Locke (113e), Mark Flood (188e) et Jimmy Bonneau (241e) roulent leur bosse dans la Ligue américaine et Oskari Korpikari (217e) le fait en Finlande.

Cory Urquhart (40e), Danny Stewart (123e) et Christopher Heino-Lindberg (177e) ont quant à eux disparu de la surface de la Terre. Du moins, si on se fie au site hockeydb.com...

PLUS:rc