NOUVELLES
05/11/2013 02:25 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Procès des Rédemptoristes : l'expert américain à la barre des témoins

Une partie du procès des pères rédemptoristes se déroule en anglais depuis mardi matin. Les avocats des victimes ont appelé à la barre un prêtre catholique américain, qui est une figure de proue dans la lutte contre la pédophilie dans l'Église.

Depuis 30 ans, Thomas Doyle se porte à la défense des victimes de prêtres pédophiles. Il a témoigné à titre d'expert pour les victimes dans de nombreux procès pour crimes sexuels commis par des religieux aux États-Unis, en Europe, au Mexique et en Australie, notamment. 

Il est spécialiste de droit canonique et titulaire de cinq maîtrises et d'un doctorat.

Les discussions ont principalement porté mardi sur ses qualités d'expert. Les avocats des Rédemptoristes ont présenté quelques objections.

Les avocats des victimes demandaient à ce qu'il soit déclaré expert sur trois éléments : la structure et le fonctionnement de l'Église, les politiques de l'Église en matière d'agressions sexuelles et les effets spirituels des abus sur les victimes et leur famille. 

L'avocat des Rédemptoristes est revenu sur quelques-unes de ses déclarations passées pour tenter de démontrer qu'il était partial. Doyle a déjà dit : « The [Catholic] hierarchy is about the most corrupt political entity on the globe. At least with the nazis you knew what you were dealing with ». [L'Église est à peu près l'entité politique la plus corrompue de la planète. Au moins, avec les nazis vous saviez à qui vous aviez affaire.]

Le prêtre s'est défendu en disant avoir fait cette déclaration dans un courriel privé envoyé à une victime. Il ne pensait pas que ses propos allaient se retrouver sur la place publique.

L'avocat lui a ensuite demandé s'il allait témoigner d'opinions privées ou d'opinions publiques devant la Cour. Thomas Doyle a dit qu'il allait témoigner en tant qu'expert, sur des faits.

Après un long débat entre avocats, le juge Claude Bouchard a reconnu sa qualité d'expert, avec une réserve sur la question de l'incapacité d'agir.

Son témoignage commencera officiellement mercredi.

PLUS:rc