NOUVELLES
05/11/2013 10:26 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

L'ibuprofène serait inutile contre le rhume et le mal de gorge

MONTRÉAL - Tout juste à temps pour le début de la saison hivernale, une étude publiée dans le prestigieux British Medical Journal prévient que l'ibuprofène semble inutile dans la lutte contre le rhume et le mal de gorge.

Des chercheurs de l'université britannique de Southampton ont comparé l'efficacité de l'acétaminophène (Tylenol) à celle de l'ibuprofène (Advil, Motrin) et de l'ibuprofène prise conjointement avec de l'acétaminophène chez les patients souffrant d'une infection des voies respiratoires.

L'auteur de l'étude, le professeur Paul Little, a expliqué que la prise d'ibuprofène ou d'ibuprofène combinée à de l'acétaminophène n'a semblé avoir aucun impact, même si l'ibuprofène semble bénéfique aux enfants ou aux patients souffrant d'une infection au niveau de la poitrine.

Les patients à qui on avait prescrit de l'ibuprofène ou de l'ibuprofène combinée à de l'acétaminophène étaient plus susceptibles que les autres d'être de retour moins d'un mois plus tard, avec des symptômes aggravés ou de nouveaux symptômes. Entre 50 pour cent et 70 pour cent des patients qui avaient pris de l'ibuprofène ou de l'ibuprofène et de l'acétaminophène sont revenus.

Le professeur Little a admis être quelque peu surpris par ces résultats. Il a rappelé que l'ibuprofène est un anti-inflammatoire et que le produit interfère possiblement avec la réponse immunitaire, ce qui mène à un prolongement des symptômes ou à leur détérioration chez certains individus. Il a ensuite déclaré qu'il convient d'approcher des résultats aussi surprenants avec une certaine prudence.

L'étude randomisée a recruté 899 patients qui se sont présentés chez leur médecin de famille avec une infection des voies respiratoires. Il a ensuite été conseillé aux patients de prendre de l'acétaminophène, de l'ibuprofène ou les deux produits soit au besoin, soit quatre fois par jour.

PLUS:pc