NOUVELLES
05/11/2013 02:34 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Le timbre de Caillou crée la controverse

Le fait que Postes Canada n'a pas averti la créatrice originale de Caillou, ni pris contact avec elle pour la mise en marché d'un timbre à l'effigie du célèbre personnage a soulevé une controverse dans le milieu littéraire québécois.

Postes Canada voulait ainsi souligner le 25e anniversaire de la création du célèbre personnage et doit mettre le timbre sur le marché en 2014.

La créatrice de Caillou, Hélène Desputeaux, se plaint de ne pas avoir été consultée, ni mise au courant par Postes Canada. L'organisme fédéral a plutôt communiqué avec les Éditions Chouette, qui publie aussi Caillou et a publié les premiers albums de Mme Desputeaux.

Controverse sur les médias sociaux

Postes Canada est aussi accusée d'effacer les commentaires au sujet de cette controverse sur sa page Facebook. « Tout commentaire sur notre page Facebook doit adhérer à notre politique aux commentaires », a simplement écrit Anick Losier, de Postes Canada, en joignant le lien menant à leur politique.

Par ailleurs, les médias sociaux se sont enflammés pour appuyer la créatrice de Caillou, notamment en créant une page Facebook. Une pétition a aussi été lancée pour demander à Postes Canada de changer d'idée. L'intitulé se lit comme suit : « La société Postes Canada veut émettre un timbre avec Caillou, pour souligner ses 25 ans, mais en utilisant non pas l'image originale de sa créatrice Hélène Desputeaux, mais plutôt l'image plagiée par Cinar/Les Éditions Chouette. Comme Claude Robinson, Hélène s'est battue pendant des années pour essayer de faire respecter ses droits d'auteur. »

Les membres de l'Association des écrivaines et écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ) ont tous signifié leur appui à Hélène Desputeaux. « Une lettre signée de tous les membres a été envoyée à la ministre des Transports, Lisa Raitt, responsable de Postes Canada, », explique la présidente de l'AEQJ, Laïla Héloua.

La lettre souligne que le choix de créer un timbre pour marquer le 25e anniversaire de la création de Caillou est excellent, mais pas le choix de l'illustration. « Il est encore temps de corriger le tir en choisissant une illustration originale de Caillou et d'en profiter pour informer Mme Hélène Desputeaux de cette merveilleuse nouvelle », peut-on lire dans la lettre.

Laïla Héloua ajoute que le respect du droit d'auteur est fondamental. « Notre travail de création est la seule chose qui nous représente dans notre âme. Quand elle nous est volée, c'est une partie de nous qu'on vient de nous amputer. »

La bataille juridique de Caillou
La maternité de Caillou a fait l'objet d'une bataille juridique pendant plus de 10 ans entre Hélène Desputeaux et les Éditions Chouette. L'entente est confidentielle, mais Helène Desputeaux a récupéré ses droits d'auteur. Tout comme les Éditions Chouette, elle publie des albums de Caillou, mais dans sa version originale. Caillou est un bébé de 9 mois. Celui de Chouette est plus vieux, coiffé d'un chapeau. Caillou a été dessiné par Hélène Desputeaux après une commande des Éditions Chouette pour une collection de livres pour enfants.

L'avocat de Mme Desputeaux, Me Normand Tamaro, explique que si l'entente est confidentielle, les parties qui veulent utiliser Caillou peuvent la consulter. Par ailleurs, il y a aussi la question du droit moral de l'oeuvre. « Sachant qu'il y a eu un litige, Postes Canada aurait dû penser à parler aux personnes impliquées. Pour le moment, il n'y a pas de faute, car il n'y a pas de reproduction. Mais si le timbre sort en 2014 sans que Mme Desputeaux soit consultée, elle aura un droit d'action. Ils ont intérêt à lui parler. »

C'est sur Internet qu'Hélène Desputeaux a appris le choix de Postes Canada. « J'ai pris ça comme une gifle. Ce qui m'a le plus déçue et fâchée, c'est le non-respect de la vérité historique, car j'ai créé ce petit dessin il y a 25 ans et Postes Canada ne m'a même pas informée », a-t-elle déclaré lors d'une entrevue avec Marie-France Bazzo à C'est pas trop tôt, sur ICI Radio-Canada Première.

Elle pense que Postes Canada s'est fiée à la série télévision de Cinar en oubliant l'histoire. « Caillou a été créé en avril 1989, alors que j'étais enceinte de ma fille. Dans le communiqué, on dit que Caillou a été créé en 1990, ce qui est faux. »

La porte-parole de Postes Canada, Anick Losier, souligne que le choix de l'illustration de l'organisme n'est pas encore fait. « Sachez que nous n'avons pas encore choisi la ou les images pour représenter le 25e anniversaire de Caillou. Nous venons d'annoncer que Caillou serait l'un des quelques 20 thèmes qui adorneront un ou des timbres pour l'an 2014. Nous avons pris note des inquiétudes de Mme Desputeaux et nous continuons de travailler à assurer la représentation du personnage. »

Un texte de Cécile Gladel

PLUS:rc