NOUVELLES
05/11/2013 08:45 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

Le démocrate Bill de Blasio élu à New York, Chris Christie réélu au New Jersey

NEW YORK, États-Unis - Bill de Blasio a été élu maire de New York mardi, devenant ainsi le premier démocrate choisi pour diriger la plus grande ville des États-Unis depuis 1989.

Au New Jersey, le très populaire gouverneur Chris Christie, pressenti comme l'un des candidats républicains à la présidence des États-Unis, a facilement été réélu, tandis qu'en Virginie, le président du Parti démocrate, Terry McAuliffe, a défait le républicain Ken Cuccinelli, l'un des préférés du mouvement conservateur Tea Party.

Bill de Blasio, qui l'a emporté face au républicain Joe Lotha, succède ainsi au maire milliardaire Michael Bloomberg, qui quitte ses fonctions après 12 années en poste. M. de Blasio, qui a déjà travaillé pour Bill et Hillary Clinton, bénéficiait de l'appui du président Barack Obama.

Il a fait campagne avec un programme libéral promettant de taxer davantage les riches, affichant ainsi clairement ses différences avec M. Bloomberg, connu pour ses politiques favorables aux entreprises et au développement économique.

Bill de Blasio devient le premier maire démocrate élu dans la Grosse Pomme en plus de 20 ans. Les politiques de son prédécesseur ont aidé New York à se hisser parmi les villes les plus prospères et sûres des États-Unis, mais elles pourraient aussi avoir contribué à accroître les inégalités de revenus.

M. De Blasio a promis de tourner la page sur les années Bloomberg, en haussant les taxes des plus fortunés pour financer l'éducation universelle des enfants dès le plus jeune âge. Le candidat, marié à une Afro-Américaine et père de deux adolescents, souhaite aussi améliorer les relations entre les New-Yorkais et les policiers.

Les nombreuses élections qui se jouaient aux États-Unis mardi devraient permettre de mieux circonscrire l'opinion des Américains dans divers dossiers d'actualité comme les dépenses du gouvernement, la réforme de la santé et l'idéologie des partis.

La victoire écrasante du gouverneur Christie au New Jersey, un État traditionnellement démocrate, risque ainsi de renforcer sa candidature dans l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de 2016. M. Christie faisait face à la démocrate Barbara Buono, une sénatrice locale peu connue.

Cette victoire au New Jersey et la défaite de M. Cuccinelli en Virginie pourraient convaincre le Parti républicain d'adopter une approche plus pragmatique et de délaisser le dogmatisme pour séduire les électeurs. Les tensions entre élus modérés du Parti républicain et ceux proches de la mouvance conservatrice du Tea Party ont récemment été mises en lumière par la paralysie du gouvernement fédéral.

À Detroit, une ville habitée à 80 pour cent par des Afro-Américains, les électeurs ont décidé de confier les clés de leur hôtel de ville à un maire blanc. Mike Duggan, un ancien cadre de la santé publique, a défait son adversaire noir Benny Napoleon, le shérif du comté de Wayne, selon des résultats préliminaires. Le maire sortant, Dave Bing, a choisi de ne pas solliciter de nouveau mandat.

Les pouvoirs du futur maire de Detroit seront toutefois fortement balisés puisque la ville a été placée sous tutelle, en juillet. Detroit croule sous une dette de 18 milliards $ US, surtout attribuable aux caisses de retraite et aux assurances-santé de ses employés.

Le futur maire de Detroit aura une foule de problèmes à régler. La population de la ville, qui s'élevait à 1,8 million d'habitants en 1950, n'est plus que de 700 000 personnes, dont une forte proportion vit avec un faible revenu. L'état des services publics est lamentable, la ville est ravagée par la violence et la criminalité et un nombre incalculable d'édifices sont en ruines.

PLUS:pc