NOUVELLES
05/11/2013 01:21 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Le COC part en guerre contre le dopage

Le gouvernement fédéral, le Comité Olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC) accordent près de 1 million de dollars à la lutte contre le dopage dans le sport en vue des Jeux Olympiques d'hiver de Sochi. L'annonce a été faite, mardi matin, à l'Université Carleton à Ottawa.

Cette contribution permettra notamment au Centre canadien pour l'éthique dans le sport (CCES) de lancer une ligne anonyme de signalement de dopage (1-800-710-CCES).

L'outil permettra aux athlètes et à leur entourage de dénoncer en toute confidentialité ceux qu'ils soupçonnent d'avoir recours aux produits dopants pour améliorer leur performance. D'autres organisations nationales antidopage utilisent déjà un tel système.

Grâce à ces investissements, le CCES contrôlera, dans les quatre mois précédents les Jeux, tous les athlètes Olympiques et paralympiques canadiens pour s'assurer qu'ils ne se dopent pas.

Pour Marcel Aubut, président du Comité Olympique canadien, la lutte au dopage doit se faire à deux niveaux. « C'est une guerre locale de s'assurer que nos athlètes s'en vont compétitionner en étant propres. Et après ça, c'est d'influencer les autres pays pour s'assurer qu'on compétitionne contre d'autres athlètes qui sont aussi propres », soutient-il.

M. Aubut espère que l'équité, le jeu propre et l'intégrité feront maintenant partie des préalables en compétition internationale.

PLUS:rc