NOUVELLES
05/11/2013 05:10 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

Dakota du Nord: Enbridge propose le plus gros projet d'oléoduc dans la région

BISMARK, États-Unis - La compagnie canadienne Enbridge a soumis sa proposition pour la construction de ce qui serait le plus important oléoduc du Dakota du Nord, une étape majeure d'un projet de 2,6 milliards $ US qui permettrait d'acheminer des millions de litres de brut de cet État vers le Minnesota et le Wisconsin.

Enbridge, établie à Calgary, propose de construire l'oléoduc Sandpiper, qui ferait près de 1000 kilomètres de long et transporterait chaque jour 225 000 barils de pétrole vers le Minnesota et 375 000 vers le Wisconsin.

Si le projet d'Enbridge est accepté par les autorités, il s'agirait du plus important oléoduc à transporter du brut du Dakota du Nord, deuxième producteur de pétrole aux États-Unis après le Texas.

Le Dakota du Nord a plus que doublé sa production de pétrole au cours des deux dernières années, atteignant le million de barils par jour. Un baril contient environ 160 litres. Or, en raison du pauvre réseau d'oléoducs dans l'État, quelque 61 pour cent de la production quotidienne de brut du Dakota du Nord est transportée par train.

Dans leur soumission, les représentants d'Enbridge affirment que le projet est «nécessaire et dans l'intérêt du public».

L'entreprise, qui a déposé sa proposition la semaine dernière devant la Commission des services publics du Dakota du Nord, doit entreprendre des démarches semblables auprès des autorités du Minnesota et du Wisconsin le mois prochain, a précisé la porte-parole d'Enbridge, Katie Haarsager.

Elle a souligné que les démarches pour s'assurer des contrats de transport étaient aussi cruciales que l'obtention des permis pour la réussite du projet.

Mme Haarsager a précisé qu'Enbridge amorcerait le processus la semaine prochaine et que le tout durerait entre un et trois mois.

Le président de la Commission des services publics du Dakota du Nord, Brian Kalk, a mentionné que le projet d'Enbridge était le plus ambitieux à avoir été soumis aux autorités réglementaires jusqu'à présent.

Au moins trois audiences publiques auront lieu dans les communautés se trouvant sur le tracé proposé par l'entreprise, a-t-il poursuivi.

L'offre d'Enbrigde survient peu de temps après un bris d'oléoduc dans cette même région. Plus de 20 000 barils de pétrole d'un oléoduc exploité par l'entreprise américaine Tesoro ont ainsi été déversés dans un champ de blé près de Tioga, dans le nord-ouest de l'État.

Le nouvel oléoduc débuterait par ailleurs à cet endroit.

Enbridge exploite un réseau d'oléoducs de plus de 80 000 kilomètres en Amérique du Nord, dont plusieurs centaines de kilomètres dans le Dakota du Nord.

L'essentiel du tracé proposé suivrait les corridors déjà existants, et 96 pour cent des droits de passage ont été obtenus auprès de propriétaires terriens de la région, selon l'entreprise.

PLUS:pc