POLITIQUE
05/11/2013 03:30 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

André Boisclair réclame 200 000 $ à Jacques Duchesneau et à la CAQ

PC

L'ex-ministre péquiste André Boisclair réclame 200 000 $ à Jacques Duchesneau et à la CAQ ainsi qu'une lettre de rétractation.

Fin septembre, le caquiste Jacques Duchesneau a tenté d'établir un lien entre une promesse de subvention par André Boisclair, sa consommation passée de cocaïne et les liens allégués du bénéficiaire de la subvention promise, Paul Sauvé, avec le crime organisé. Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, en a remis, en appuyant publiquement son député. 

Pour M. Boisclair, ces trois éléments sont totalement indépendants les uns des autres. Il a admis connaître M. Sauvé depuis plusieurs années, il a reconnu avoir consommé de la cocaïne à quelques reprises en 1997-1998, mais il n'a jamais rien dû au crime organisé, soutient-il.

La subvention à l'église St-James qu'il a promise en 2003 répondait aux normes, selon lui, et elle n'était pas destinée à son ami Paul Sauvé, mais bien au propriétaire de l'église. De plus, le ministre libéral qui lui a succédé, Jean-Marc Fournier, « a conclu à la pertinence du projet » de restauration de l'église, a-t-il rappelé.

Finalement, ce n'est qu'en 2006 que l'entreprise de Paul Sauvé aurait été infiltrée par le crime organisé, selon ce que ce dernier a déclaré à la commission Charbonneau.

« La chronologie de Jacques Duchesneau ne tient pas la route. Comment aurais-je pu savoir en 2003 que l'entreprise de Paul Sauvé connaîtrait éventuellement des difficultés financières et qu'elle serait apparemment l'objet d'une infiltration du crime organisé trois ans plus tard? », avait plaidé M. Boisclair en conférence de presse, le 29 septembre dernier. « Je suis traîné dans la boue en raison d'une joute politique partisane où, pour certains, il semble que tous les coups soient permis », avait-il ajouté.

André Boisclair a été relevé de ses fonctions de délégué général du Québec à New York, à sa demande

Plus de détails suivront.