NOUVELLES
04/11/2013 03:27 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

De nouvelles règles de circulation sur les canaux à Venise après la mort d'un touriste

Getty

VENISE - De nouvelles règles de circulation sur les canaux de Venise sont entrées en vigueur lundi afin de réguler le trafic incessant des embarcations, gondoles et vaporetti, à l'origine de la mort accidentelle d'un touriste en août.

Les habitants de la Sérénissime affichaient leur désapprobation sur les quais du Grand Canal en faisant la queue, leur attente étant prolongée en raison de la réduction du nombre des ferries traversant les canaux vénitiens, l'une des conséquences de la nouvelle réglementation, a constaté un collaborateur de l'AFP.

En outre, un début d'"acqua alta" (marée haute), inondant de quelques centimètres la place Saint-Marc et ses environs, n'était pas fait pour arranger leur humeur.

"La mise en place de ce nouveau plan procède par étapes. Il débute aujourd'hui (lundi, ndlr) et se poursuivra dans les semaines à venir", a précisé à l'AFP Samuele Costantini, porte-parole du maire de Venise, Giorgio Orsoni.

Le 17 août dernier, un touriste allemand avait trouvé la mort pendant une promenade en famille à bord d'une gondole, écrasé lors d'une collision entre son embarcation et un vaporetto, un de ces ferries qui sillonnent la lagune.

Après cet accident, les autorités avaient décidé d'instaurer des règles pour limiter le trafic, en adoptant un plan en 26 points: interdiction des promenades en gondole tôt le matin aux heures de pointe, réduction du nombre de vaporetti et de bateaux privés, instauration de contrôles (d'alcoolémie, de prise de stupéfiants) etc.

Ainsi, les gondoles devront désormais être pourvues de plaques d'immatriculation et posséder des réflecteurs à la manière de ceux des voitures ou des vélos afin d'être plus visibles.

Lundi, parmi la douzaine de celles stationnées près de la place Saint-Marc, aucune n'en était pourvue, a constaté un photographe de l'AFP.

Symboles de la Sérénissime depuis la Renaissance, les gondoliers représentent une communauté très soudée, unie face à ceux qui jugent que la ballade romantique et la chansonnette poussée par le batelier au célèbre tee-shirt rayé et au chapeau à larges bords reviennent parfois un peu cher.

Après avoir protesté, ils ont ainsi été exemptés de la nécessité d'utiliser un GPS, estimant que leur faible vitesse rendait l'action de ces aides à la circulation totalement inutile.

Après l'accident, cinq personnes - deux gondoliers et trois pilotes de vaporetto - avaient été mis en examen dans le cadre de l'enquête.

La circulation sur le Grand Canal, bordé de palaces construits entre le XIIIe et le XVIIIe siècle, tourne en moyenne autour de 3 000 bateaux par jour, avec des pointes à 4 000.

Les 15 hôtels les plus fous au monde

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.