NOUVELLES
04/11/2013 10:54 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

La saison 2013 de Vettel pourrait demeurer dans les mémoires comme la meilleure

ABU DHABI, Émirats arabes unis - Quand Sebastian Vettel prendra sa retraite de la Formule 1, sa saison 2013 pourrait demeurer dans les mémoires comme sa meilleure.

Le championnat du monde pourrait être nettement plus ouvert l'année prochaine alors que les écuries et pilotes auront à composer avec de nouveaux moteurs moins puissants et des changements aux règlements qui pourraient priver l'équipe de Red Bull de sa supériorité actuelle.

Vettel a remporté avec facilité le Grand Prix d'Abu Dhabi, dimanche, et l'Allemand est en mesure d'établir un record en une saison avec une huitième victoire d'affilée au prochain Grand Prix des États-Unis. S'il gagnait ensuite la dernière course de la saison au Brésil, il égalerait le record de 13 triomphes en une saison de Michael Schumacher.

«Sebastian est vraiment au sommet de son art présentement et je ne l'ai jamais vu aussi bien faire au volant, a déclaré le directeur de l'équipe Red Bull, Christrian Horner. L'équipe a une confiance totale en Sebastian et je pense qu'il a une confiance totale dans l'équipe.»

Vettel, âgé de 26 ans, lorgne également le record de neuf victoires consécutives, établi par le pilote italien Alberto Ascari au cours des saisons 1952-1953.

«Je sais que quand on parle du moindre record, Michael est dans le coup, a déclaré Vettel après avoir remporté le Grand Prix d'Abu Dhabi par plus de 30 secondes. Les gars dont vous parlez sont les pilotes les plus spéciaux de la Formule 1. Je ne pense pas que je suis assez vieux pour le réaliser.»

L'équipe Red Bull a été si dominante et fiable qu'elle s'est assurée les championnats des pilotes et des constructeurs avec trois courses à disputer.

«Je pense qu'il est encore un peu difficile de saisir tout ce qui nous arrive cette saison», a déclaré Vettel.

Tous les autres comprennent, en particulier leurs rivaux à la traîne.

Vettel devance Fernando Alonso (Ferrari) par 130 points, tandis que Kimi Räikkönen (Lotus) suit au troisième rang au classement, à 164 points, et Lewis Hamilton (Mercedes) accuse 172 points de retard. Ce sont tous d'anciens champions du monde et ils se partagent seulement quatre victoire cette saison.

«Nous n'avons pas encore la voiture pour concurrencer Red Bull», a avoué le directeur de Mercedes, Ross Brawn.

La saison d'Alonso s'est limitée à aider Ferrari à batailler avec Mercedes pour le deuxième rang au championnat des constructeurs.

«Nous devons absolument faire mieux et terminer les deux dernières courses sur le podium», a précisé l'Espagnol après sa cinquième place, dimanche.

Vettel a devancé Alonso par quatre points pour rafler son premier titre en 2010, son coéquipier chez Red Bull Mark Webber terminant troisième, à 14 points.

En 2011, il a écrasé la concurrence, terminant la saison avec 122 points d'avance sur Jenson Button et 134 points devant Webber.

Vettel est en voie de faire encore mieux qu'il y a deux ans, d'autant plus qu'il semble meilleur au fur et à mesure de la saison.

«Nous avons dit qu'il serait très difficile de répéter une saison comme ça et que cela se produit peut-être une fois dans une vie, a dit Vettel. Maintenant, nous pouvons probablement affirmer que ça s'est produit au moins deux fois.»

Il a parlé de sa victoire de dimanche comme «proche de la perfection» et «une sensation agréable» alors qu'il a entrepris la course de la deuxième place sur la grille et il a doublé Webber dès le premier virage.

Bien que Vettel insiste pour dire qu'il ne se soucie pas «des statistiques» quand il est en piste, elles ne cessent de s'accumuler et quatre autres victoires lui permettront d'égaler le record de 41 d'Ayrton Senna.

«S'il vous plaît, arrêter de parler de ce genre de choses, car ça fait réaliser tout ce que cela signifie, a conclu Vettel. C'est agréable de temps en temps d'entendre que vous avez fait ceci ou cela, mais ce n'est pas mon principal intérêt et ça ne me fait pas sauter de joie.»

PLUS:pc