NOUVELLES
04/11/2013 11:42 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Hollywood ciblée pour la promotion de la réforme de la santé de Barack Obama

LOS ANGELES, États-Unis - La réforme de la santé aux États-Unis pourrait devenir un sujet chaud à Hollywood.

Une fondation privée qui dépense des millions pour promouvoir la loi sur la santé du président Barack Obama a récemment créé une bourse de 500 000 $ pour s'assurer que les scénaristes et producteurs d'émissions de télé ont de l'information sur la Loi sur les soins de santé abordables, qu'ils pourront ensuite intégrer aux intrigues de séries regardées par des millions d'Américains.

L'objectif est la production d'intrigues — diffusées aux heures de grande écoute — qui inciteraient les Américains à s'inscrire, en particulier les citoyens jeunes et en santé, ceux d'origine hispanique et d'autres groupes démographiques clés nécessaires pour faire de la réforme un succès.

Selon Martin Kaplan, du centre Norman Lear de l'Université du sud de la Californie, qui a reçu la bourse, les recherches indiquent que les téléspectateurs ont tendance à croire que l'information présentée comme un fait dans les émissions de fiction est véridique, même s'ils savent qu'ils regardent de la fiction.

Jonathan Wilcox, stratège républicain de la Californie qui a donné un cours sur la politique et la célébrité à la même université, croit pour sa part que cette tentative de séduire Hollywood survient trop tard pour influencer les téléspectateurs. Il doute par ailleurs que les intrigues de séries télévisées influenceront la décision des familles au sujet des soins de santé.

Selon lui, cette stratégie sera perçue comme un message politique partisan, peu importe comment elle est présentée au public.

Environ 16 pour cent des Américains n'ont pas d'assurances et des sondages indiquent que plusieurs d'entre eux savent peu de choses ou même rien du tout au sujet de la loi sur les soins de santé abordables, même si les inscriptions pour les assurances ont commencé.

La bourse, versée au programme «Hollywood Health and Society» du centre Norman Lear, sera utilisée pour informer le personnel d'émissions de télévision et pour analyser les références à la réforme en heure de grande écoute et sur les chaînes en langue espagnole.

Comme la bourse n'a été versée que très récemment, aucune intrigue liée à la réforme n'a encore été écrite. Kaplan affirme par ailleurs ne cibler aucune émission en particulier. David Zingale, vice-président principal de la fondation California Endowment, à l'origine de la bourse, dit souhaiter seulement que les gens pouvant bénéficier de la réforme «obtiennent les faits». «Nous ne croyons pas que le gouvernement à lui seul puisse les atteindre avec ces faits», a-t-il souligné.

Le dirigeant de la division d'éthique médicale au centre médical Langone de l'Université de New York, Arthur Caplan, croit pour sa part que pour avoir de la crédibilité, Hollywood devra présenter les forces, mais aussi les faiblesses, de la réforme. «S'il y a des inconvénients, des accrocs et du mécontentement, cela devrait faire partie des présentations», croit Caplan, qui appuie la nouvelle loi. «Ce ne devrait pas être de la propagande, ce devrait être une façon de susciter une discussion sur la réforme, incluant ses mauvais côtés.»

PLUS:pc