DIVERTISSEMENT

Goncourt 2013: le prix est attribué à Pierre Lemaitre (VIDÉO)

04/11/2013 07:52 EST | Actualisé 04/11/2013 07:56 EST
AFP

Et le Goncourt 2013 est attribué à... Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut (Albin Michel).

Parmi les quatre finalistes,en lice pour le prix littéraire français le plus convoité, consécration suprême et jackpot pour le lauréat et son éditeur, avec 400 000 ventes à la clé pour le roman barré du célèbre bandeau rouge, le roman de Lemaitre faisait partie des grands favoris.

Pierre Lemaitre a été sacré au terme d'un vote très serré pour son époustouflant roman sur une génération perdue, les démobilisés de la Première Guerre mondiale, sacrifiés par une France exsangue après quatre ans d'horreur dans les tranchées.

L'auteur a été choisi par le jury au douzième tour par six voix contre quatre à Frédéric Verger pour son premier roman, "Arden" (Gallimard). Sur la ligne de départ du Goncourt 2013, attribué par un jury présidé par Edmonde Charles-Roux, 93 ans, il y avait trois hommes et une femme: Pierre Lemaitre, Frédéric Verger, Jean-Philippe Toussaint avec "Nue" (Minuit) et Karine Tuil avec "L'invention de nos vies" (Grasset).

Le roman picaresque de Pierre Lemaitre, fiction haletante sur des démobilisés de la Grande Guerre abandonnés par la patrie ingrate qui montent une arnaque aussi spectaculaire qu'amorale. Première incursion hors du polar de cet auteur de 62 ans, ce roman est le seul à avoir également captivé les jurés du Renaudot, du Femina et de l'Interallié.

Bernard Pivot, l'un des jurés Goncourt, a salué le lauréat, vantant "le mélange d'une écriture très cinématographique" dans ce "roman populaire, dans le bon sens du terme". Pierre Lemaitre "écrit à la fois lentement et vite, parce qu'il prend son temps pour raconter un geste ou une action mais avec des mots fulgurants", a dit Bernard Pivot. Il a souligné l'importance du choix de l'après-guerre de 1914 comme contexte, qui montre que "l'horreur continuait" après la guerre dont on s'apprête à célébrer le centenaire.

Découvrez un entretien avec le lauréat en partenariat avec Mollat.com:

Après un Goncourt 2012 exigeant (Le sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari), la consécration de Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre récompense un livre à la fois populaire et ambitieux qui figure dans les meilleures ventes. Et Albin Michel, son heureux éditeur qui en a déjà tiré 100 000 exemplaires, n'avait pas décroché le Goncourt depuis 2003.

La cérémonie aura été marqué par l'irruption du collectif féministe La Barbe qui a rappelé la faible proportion des femmes récompensées par le Goncourt:

Découvrez quelques entretiens avec les nominés en partenariat avec Mollat.com:

Les romans en lice pour le Goncourt 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.