NOUVELLES
03/11/2013 02:56 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Rob Ford gagne en popularité malgré les scandales, selon un sondage

CP

Le maire de Toronto, Rob Ford, a peut-être connu une semaine difficile, mais dans les faits, son taux de satisfaction a grimpé après que la police ait confirmé avoir en sa possession une vidéo dans laquelle on peut voir le premier magistrat de la ville fumer ce qui ressemble à du crack.

C'est du moins ce que suggère un nouveau sondage réalisé par la firme Forum Research, qui monte que le taux d'appui envers le maire Ford a augmenté de cinq points à 44 %, jeudi, après la conférence du presse au cours de laquelle le chef de police Bill Blair a révélé que son service avait saisi un disque dur contenant une vidéo « similaire à celle décrite dans les médias ».

Ces chiffres peuvent sembler contre-intuitifs, admet le président de la firme, Lorne Bozinoff, mais ils montrent le support indéfectible de la « Ford Nation ».

« La question référait à son travail en tant que maire, souligne-t-il. Tant que toutes ces allégations n'empièteront pas sur sa capacité à faire son travail, les gens seront satisfaits ».

Le sondage a été mené auprès de 1032 résidents choisis au hasard et contactés jeudi soir après la conférence de presse du chef de police Blair. La très grande majorité des répondants (98 %) étaient au courant que la police avait confirmé l'existence de la vidéo en question.

Un appui important dans Scarborough

M. Bozinoff ajoute que le maire Ford a peut-être gagné des points dans la journée de jeudi lorsqu'il a crié aux journalistes de quitter sa propriété.

« On aurait dit qu'il était traqué jusque chez lui, analyse-t-il. Peut-être cette image lui a-t-elle valu une certaine sympathie parce que ça ressemblait à une agression ».

M. Bozinoff souligne par ailleurs que le maire Ford conserve un fort taux d'appui dans Scarborough, où plus de la moitié des répondants, soit 54 %, se sont dits satisfaits de son travail malgré le scandale de la vidéo.

« C'est ce secteur qu'il a choisi pour prolonger le métro, alors sa popularité découle du travail qu'il a fait pour ses résidents et n'a que peu de choses à voir avec sa vie personnelle », constate-t-il.

Cependant, les nouvelles ne sont pas toutes bonnes pour Rob Ford. Même s'il peut compter sur une base forte, la majorité des répondants (60 %) exigent tout de même sa démission.

Les indécis pourraient donc avoir le dernier mot aux prochaines élections, selon M. Bozinoff.

Le sondage précédent avait été réalisé les 28 et 29 octobre. Son taux de satisfaction était de 39 %.

La marge d'erreur du sondage de jeudi est d'environ 3 %, 19 fois sur 20.

INOLTRE SU HUFFPOST

Best Rob Ford GIFs