POLITIQUE
03/11/2013 10:52 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Gatineau a choisi le changement avec Maxime Pedneaud-Jobin

Radio-Canada

Action Gatineau a remporté son pari. Le chef Maxime Pedneaud-Jobin est le nouveau maire de Gatineau. Il a défait Marc Bureau, qui briguait un troisième mandat.

Dès le début du dépouillement des urnes, M. Pedneaud-Jobin a pris les devants, maintenant sa distance avec M. Bureau.

Maxime Pedneaud-Jobin a finalement coiffé son opposant avec 52,6 % des voix, soit environ 16 points de plus que Marc Bureau (36,1 %).

Jacques Lemay de son côté a reçu 9,6 % des appuis.

Maxime Pedneaud-Jobin estime qu'il y a eu un « grand désir de changement », évoquant notamment les deux mandats à la mairie de Marc Bureau.

La grogne entourant la mise en service du Rapibus a aussi joué, selon lui. La situation « a illustré un style de leadership dont les gens ne voulaient plus », estime-t-il.

Il concède toutefois que « la réponse des citoyens est assez ambiguë », ou du moins « prudente ». Si sa victoire a été nette à la mairie, il dirigera en effet un conseil minoritaire.

Seulement quatre candidats du parti ont été élus.

M. Pedneaud-Jobin s'engage à rencontrer l'ensemble des conseillers élus afin de bien travailler ensemble.

Il déposera également au conseil le programme avec lequel il a été élu afin de présenter ses idées.

Les réactions politiques

De son côté, Marc Bureau a félicité M. Pedneaud-Jobin pour sa victoire. Il a également remercié les citoyens qui l'avaient appuyé et eu une bonne pensée pour les conseillers défaits.

M. Bureau a aussi tenu à saluer le travail de son équipe, dont celui de son chef de cabinet, et a eu de bons mots pour sa famille qui l'a toujours soutenu. « Ils ont toujours vécu la politique. [...] Ils [mes quatre enfants] ont toujours grandi avec la politique. »

Marc Bureau a tenu à déclarer qu'il ne quittait pas sur une note triste « parce que ça m'a permis, à travers les années de rencontrer des citoyens que je n'aurais pas pu rencontrer autrement », a-t-il dit.

De son côté, Jacques Lemay s'est dit déçu des résultats. « Les citoyens de Gatineau ont décidé qu'ils voulaient un changement et M. Pedneaud-Jobin est le nouveau changement », a-t-il lancé.

Il prendra le temps dès lundi de réfléchir sur sa campagne, sans toutefois faire une croix sur la politique municipale.

Enfin, le maire d'Ottawa, Jim Watson, a rapidement félicité sur son compte Twitter le nouveau maire de Gatineau. « J'ai hâte de travailler ensemble sur des enjeux communs », a-t-il écrit.

Quatre candidats d'Action Gatineau élus

M. Pedneaud-Jobin pourra compter sur quatre candidats qui défendaient les couleurs du parti municipal.

Dans le district de Buckingham, l'ancien secteur de M. Pedneaud-Jobin, les électeurs ont choisi la continuité en appuyant le candidat du parti, Martin Lajeunesse.

Myriam Nadeau a également obtenu la faveur populaire dans le district de Pointe-Gatineau.

Dans le district de l'Orée-du-Parc, la lutte a été serrée entre Mireille Apollon et Bruno Bonneville. Le conseillère sortante a finalement obtenu un second mandat avec près de 59 % des suffrages.

Quant au conseiller sortant Alain Riel, un proche de Marc Bureau, il a été défait dans le district de Deschênes par le candidat d'Action Gatineau, Richard Bégin.

M. Pedneaud-Jobin a toutefois perdu un allié de la première heure. Stefan Psenak a été défait dans le district d'Aylmer. Il s'est incliné par 320 voies devant la candidate indépendante Josée Lacasse.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs tweets de la soirée électorale
Jour de vote au Québec