NOUVELLES
03/11/2013 08:11 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Les jeux sont faits, des nouvelles têtes et plusieurs réélus

Le vote est maintenant terminé. Les Québécois se sont prononcés sur l'avenir de leurs municipalités et il est temps de constater qui dirigera les conseils municipaux des villes de la province.

Au total, 1103 postes de maires étaient en jeu, mais 47 % des villes avaient déjà élu leur maire. Ainsi, 510 maires et 4306 conseillers ont été élus sans opposition, ces chiffres sont similaires à ceux des élections municipales de 2009, alors que 548 maires et 3984 avaient été élus sans adversaires.

Dans les municipalités qui ont été appelées aux urnes aujourd'hui, de nombreux postes étaient à pourvoir et 13 247 candidats étaient en lice. Une hausse de 4 % par rapport à 2009. Cette hausse s'est effectuée malgré le cynisme et le resserrement des règles sur le plan du financement des partis politiques.

Le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, s'est réjoui de cette hausse de candidatures. « Plus de candidats aux postes de conseiller, plus de candidats aux postes de maire. Il y a plus de femmes qui ont déposé leur candidature, plus de jeunes de moins de 35 ans. Ça, c'est la bonne nouvelle! Malgré l'année qu'on a eue, il y a quand même beaucoup de candidats. »

Tour des régions :

PLUS:rc