NOUVELLES
03/11/2013 04:26 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Éclosion de polio en Syrie: les Pakistanais responsables, selon une ministre

DAMAS, Syrie - Les combattants djihadistes étrangers sont responsables de la poussée de polio dans la région du nord de la Syrie contrôlée par les rebelles, a affirmé dimanche une ministre syrienne.

La semaine dernière, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a confirmé 10 cas de polio dans le nord-est de la Syrie. Il s'agit de la première éclosion de cette maladie confirmée dans le pays en 14 ans, soulevant le risque de propagation à travers la région.

Les cas confirmés sont tous des bébés et de jeunes enfants âgés de moins de deux ans dont le système immunitaire était sous-développé.

L'agence affiliée à l'ONU attend les résultats d'analyses de 12 autres cas montrant des symptômes de polio.

La ministre des Affaires sociales, Kindah al-Shammat a dit à l'Associated Press dimanche que les djihadistes du Pakistan étaient à blâmer.

Le Pakistan fait partie des trois pays où la polio est toujours endémique.

«Le virus provient du Pakistan et a été amené en Syrie par les djihadistes du Pakistan», a affirmé la ministre. Elle n'a pas apporté de preuves et n'a pas élaboré sur cette accusation.

Le gouvernement a lancé une campagne d'immunisation pour «protéger tous les enfants en Syrie», a-t-elle poursuivi.

La polio, un virus hautement contagieux, infecte habituellement les enfants dans des conditions sanitaires déficientes par l'ingestion de nourriture ou d'eau contaminée par des excréments. Le virus attaque le système nerveux et peut tuer ou paralyser une personne atteinte. Il présente aussi le danger d'être contagieux avant que des symptômes n'apparaissent sur les enfants. La dernière éclosion en Syrie remonte à 1999.

PLUS:pc