NOUVELLES
03/11/2013 09:51 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Bach écrit ses partitions

Thomas Bach établit peu à peu les priorités de sa nouvelle administration.

Le nouveau président du Comité international olympique (CIO) a convié les dirigeants des différentes fédérations sportives à se réunir, dimanche, afin de revoir l'approche pour combattre le dopage, le trucage des matchs et les paris illégaux.

La rencontre a été organisée dans la discrétion et tenue à huis clos aux quartiers du CIO, à Lausanne, en Suisse.

Ce sommet rappelle à quel point Bach veut agir rapidement depuis qu'il a été élu pour succéder à Jacques Rogge à la tête du CIO, le 10 septembre, à Buenos Aires, en Argentine.

Les délégués ont appuyé la décision du comité exécutif du CIO de nommer le vice-président britannique du CIO Craig Reedie comme nouveau président de l'Agence mondiale antidopage. La décision avait été prise en août par l'exécutif.

Reedie occupera ses nouvelles fonctions dès le 1er janvier. Il remplacera l'ex-ministre australien John Fahey. Il participera à une cérémonie officielle à la Conférence mondiale contre le dopage dans le sport, qui sera organisée à Johannesburg, plus tard ce mois-ci.

Le sommet a également permis de valider les modifications proposées par le CIO au Code mondial antidopage. L'instance olympique promet d'allonger les suspensions pour dopage de deux à quatre ans, cela signifie que les athlètes qui seront pris en flagrant délit seront bannis d'au moins un cycle olympique.

Plus tôt cette semaine, Bach s'est rendu à Sotchi, en Russie, où il a rencontré le président Vladimir Poutine et a visité les installations olympiques en prévision des Jeux d'hiver de 2014.


Associated Press

PLUS:rc