NOUVELLES
02/11/2013 06:13 EDT | Actualisé 02/01/2014 05:12 EST

Le quart Drew Brees continue discrètement de briller avec les Saints

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Avec son style effacé Drew Brees n'attire pas autant d'attention que certains de ses contemporains, mais ses résultats sur le terrain sont tout aussi spectaculaires, sinon plus.

«Ce gars-là est un chirurgien, a dit Rex Ryan, dont les Jets (4-4) accueilleront les Saints (6-1), ce dimanche. Il a une précision, une efficacité, un calme et une vision du jeu qui sont exceptionnels.»

Brees a obtenu au moins 43 passes de touché et au moins 5177 verges par la passe à chacune des deux dernières saisons.

Il est le seul quart de l'histoire à avoir atteint deux fois les plateaux des 40 passes de touché et 5000 verges aériennes dans la même campagne, et cette saison il semble en bonne voie de rééditer (19 passes de touché et 2290 verges, en sept matches).

Dimanche dernier contre Buffalo, le Texan de 34 ans a connu son huitième match en carrière avec cinq passes de touché, une distinction inégalée.

Mais si les observateurs veulent avant tout parler de la nouvelle vague, Brees ne va pas s'en formaliser.

«J'essaie juste d'être constant, de prendre les meilleures décisions et de m'afficher comme meneur, a dit Brees, qui a fourbi ses armes à Purdue. Je veux aussi continuer de m'améliorer en trouvant la meilleure façon d'être efficace, match après match.»

Hors du terrain, Brees est un peu devenu un porte-parole des bonnes vieilles valeurs familiales. Quand on le voit dans une annonce à la télé, il est presque toujours accompagné de sa femme Brittany et de leurs trois garçons. Il est notamment associé à Wrangler, dont l'une des réclames publicitaires le montre à un pic-nic en famille.

Le centre-arrière Jed Collins dit que ça lui rappelle toutes les fois où il a vu Brittany arriver au quartier général de l'équipe avec les enfants le soir, pendant que Brees est à étudier du vidéo des prochains rivaux. C'est dans ces moments que le quart prend une pause d'une demi-heure pour passer un peu de temps avec sa famille.

«Ce qu'il projette comme image à la télé, ce n'est pas juste une façade, mentionne le centre Brian de la Puente. Il est comme ça même quand il n'y a pas de caméras.»

Brees, qui a mené les Saints à leur seul titre du Super Bowl en 2010, reste aussi très impliqué auprès des oeuvres de charité, ayant jusqu'ici récolté pas moins de 20 M $ avec sa fondation appelée Brees Dream.

PLUS:pc