NOUVELLES
02/11/2013 11:07 EDT | Actualisé 02/01/2014 05:12 EST

Le feu ravage un local électoral de Saint-Constant

Le local électoral d'un candidat à la mairie de Saint-Constant, en Montérégie, a été le théâtre d'un incendie suspect, samedi soir, à quelques heures des élections municipales qui auront lieu dimanche à travers le Québec.

Le feu s'est déclaré vers 21 h 30 au 38 rue Saint-Pierre dans une maison louée pour toute la durée de la campagne électorale par le chef du Parti des citoyens, Guy Brault.

L'enquête a été confiée à la Sûreté du Québec.

La résidence n'est pas une perte totale, mais les dommages sont importants. En entrevue à Radio-Canada, M. Brault a expliqué que l'équipement électronique, les téléphones et les listes de rappel de son parti ont brûlé.

Un autre événement serait survenu cette semaine. M. Brault raconte qu'un cocktail molotov a été lancé à travers la vitre de la maison, jeudi, provoquant des dégâts mineurs au plancher. Il fait un lien entre les deux événements.

De son côté, la Régie intermunicipale de police Roussillon confirme qu'une plainte pour méfait a été déposée par l'équipe de M. Brault vendredi.

Les membres du Parti des citoyens devaient se réunir au cours de la nuit afin d'établir une nouvelle stratégie de déploiement en vue de la journée de scrutin, dimanche.

Guy Brault tente de déloger le maire sortant, Gilles Pépin, ciblé par une opération de l'Unité permanente anticorruption en février 2012.

Il n'est pas le seul à tenter de faire son entrée à l'hôtel de ville. Le candidat Jean-Claude Boyer a défrayé les manchettes le 30 septembre pour avoir promis un chèque de 100 $ à tous les propriétaires de plus de 65 ans s'il est élu, dimanche.

PLUS:rc