NOUVELLES
02/11/2013 01:30 EDT | Actualisé 01/01/2014 05:12 EST

Djokovic fait sa loi

Après près d'une année complète sans que leur chemin se soit croisé, Novak Djokovic et Roger Federer se sont mesurés l'un à l'autre en demi-finales du tournoi Masters 1000 de Paris.

Le Serbe est revenu de l'arrière, samedi, pour l'emporter 4-6, 6-3, 6-2 dans une rencontre d'une durée de 2 h 1 min.

Dès le début du match, le Suisse s'est montré très agressif lorsque son adversaire était au service, ce qui lui a permis de le briser tôt dans l'affrontement et de prendre une avance de 2-1. La cinquième tête de série a finalement eu le dessus 6-4 dans la première manche.

Celui qui est surnommé le « Djoker » s'est ressaisi dans la deuxième et le vent a tourné. À partir de ce moment, le vainqueur des derniers Internationaux d'Australie a brisé son rival dans 50 % de ses présences au service (4 sur 8).

« C'était un match difficile, dans des conditions rapides. J'ai bien commencé et j'ai réussi à garder le rythme un bon moment, a affirmé Federer. J'ai eu des occasions dans la deuxième et la troisième manche. Mais j'ai raté un peu plus de premiers services et j'ai mis moins de retours. Lui, il a commencé à mieux retourner, à jouer plus agressif et c'est devenu plus difficile de défendre. »

« Je suis assez content de mon niveau. J'aurais aimé le maintenir un peu plus longtemps et le mettre sous pression, mais Novak (Djokovic) s'est bien battu pour rester dans le match. Je suis déçu, mais globalement c'était une bonne semaine pour moi », a-t-il renchéri.

Au cumulatif, Federer a commis 37 fautes directes.

Les deux joueurs se mesureront à nouveau dès la semaine prochaine au Championnat de l'ATP. Ils se retrouvent tous les deux à l'intérieur du groupe B.

Djokovic (no 2) est présentement en attente du duel qui met aux prises les Espagnols Rafael Nadal (no 1) et David Ferrer (no 3).

PLUS:rc