NOUVELLES

Une fusillade à l'aéroport de Los Angeles fait un mort et deux blessés

01/11/2013 01:08 EDT | Actualisé 01/01/2014 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - Un homme muni d'une arme semi-automatique a tué un officier de l'Agence américaine de sécurité dans les transports (TSA) et blessé deux autres personnes vendredi à l'aéroport international de Los Angeles. Au total, sept personnes ont reçu des soins des secouristes.

Tim Kaufman, un porte-parole de l'American Federation of Governement Employees, à Washington, a confirmé qu'un agent de la TSA avait été abattu. Selon M. Kauffman, cette information provient de responsables syndicaux en poste à Los Angeles.

Tard vendredi soir, la victime a été identifiée comme étant Gerardo I. Hernandez, un homme âgé de 39 ans. Il est le premier agent à perdre la vie pendant l'exercice de ses fonctions depuis la création de l'agence il y a 12 ans, soit après les événements du 11 septembre.

Des coups de feu ont été rapportés à l'aérogare 3 un peu après 9h20, selon la police fédérale des États-Unis, le FBI. D'après le chef de la police de l'aéroport, Patrick Gannon, le tireur aurait sorti un fusil d'assaut d'un sac avant d'ouvrir le feu. La police a poursuivi le suspect à travers les bâtiments de l'aéroport, y compris à l'endroit où les agents de la TSA effectuent les vérifications de sécurité.

Le suspect a été arrêté après avoir échangé des coups de feu avec les policiers de l'aéroport. Les autorités ont refusé de donner des détails sur l'identité des victimes ou du tireur, ou encore sur la nature de leurs blessures. Les autorités estiment que le tireur a agi seul, mais l'enquête se poursuit.

Un responsable de l'application de la loi a toutefois indiqué à l'Associated Press que le suspect est un homme de 23 ans du New Jersey ayant fait état dans une note manuscrite de son intention de tuer des travailleurs de l'Agence américaine de sécurité dans les transports.

Ce responsable, qui a été mis au fait de l'enquête à l'aéroport, a affirmé que l'homme armé transportait un sac contenant cette note. Il a requis l'anonymat puisqu'il n'était pas autorisé à discuter publiquement de l'affaire. Il a identifié le suspect comme étant Paul Ciancia. Un second responsable de l'application de la loi a confirmé l'identité, également sous le couvert de l'anonymat.

Selon Allen Cummings, un chef de police de l'État du New Jersey, le jeune homme en question avait apparemment laissé entendre qu'il voulait mettre fin à ses jours.

Le chef de police a indiqué que le père de Paul Ciancia l'avait joint par téléphone, vendredi en début d'après-midi, pour dire qu'un autre de ses enfants avait reçu un message texte du suspect évoquant son suicide.

M. Cummings a appelé la police de Los Angeles, qui a dépêché un véhicule de patrouille à l'appartement de Paul Ciancia. Deux colocataires auraient alors dit avoir vu le jeune homme, jeudi, et qu'il semblait bien aller.

La fusillade a entraîné l'évacuation d'une aérogare et cloué au sol les avions qui attendaient pour s'envoler vers d'autres villes. Une responsable a précisé que l'aéroport continuait d'accepter des vols en provenance d'autres villes, mais que cela se faisait «à mi-capacité» pour l'instant.

Des images diffusées à la télévision ont montré deux personnes emmenées en fauteuil roulant par les pompiers. Des stations de triage avaient aussi été installées.

Un témoin a raconté à l'Associated Press avoir entendu une dizaine de coups de feu à l'intérieur d'un poste de sécurité de l'aérogare.

La Federal Aviation Administration des États-Unis a aussi interdit à tout avion devant se rendre à Los Angeles de décoller.

D'autres passagers ont décrit une scène chaotique lorsque le personnel de sécurité de l'aéroport a commencé à évacuer l'aérogare. Des centaines de personnes se sont rassemblées sur le tarmac, autour des avions, pendant que les responsables tentaient de comprendre ce qui s'était passé.

«Les gens ont commencé à dire "il y a un tireur, il y a un tireur"», a rapporté une étudiante qui tentait de se rendre à San Francisco.

Un porte-parole des pompiers a précisé que les secouristes avaient été appelés à répondre à un incident impliquant plusieurs victimes.

L'aérogare 3 accueille les vols de Virgin America et d'autres transporteurs aériens.

PLUS:pc