POLITIQUE

La stratégie d'Équipe Coderre dans les communautés ethniques fait bondir ses adversaires

01/11/2013 01:33 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Les adversaires de Denis Coderre dénoncent vivement les propos du candidat à la mairie de Montréal auprès d'électeurs juifs hassidiques de l'arrondissement d'Outremont ainsi que des appels anonymes à la communauté philippine de Montréal les incitant à voter pour Équipe Coderre en échange de considération après les élections.

Dans une vidéo enregistrée à son insu, la semane dernière, lors d'une conférence devant des membres de la communauté hassidique de Montréal, Denis Coderre leur recommande notamment de ne pas diviser le vote s'ils veulent son appui et son amitié.

Des propos qui font bondir les adversaires d'Équipe Coderre. Le chef de Coalition Montréal, Marcel Côté, y voit un incroyable retour dans le passé et son candidat à la mairie de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Russell Copeman, juge ces propos très inquiétants.

La communauté philippine aussi visée

Le candidat de Coalition Montréal dans le district de Darlington, Erik Hamon, affirme pour sa part que la communauté phillipine montréalaise a quant à elle reçu des appels anonymes de la part de partisans de Denis Coderre.

« On trouve ça honteux et malheureusement les gens qui ont reçu ce message préfèrent rester anonymes, comme la personne qui a filmé le vidéo de M. Coderre avec la communauté juive », dénonce Erik Hamon. 

Le Conseil juif québécois relativise les propos de Denis Coderre 

Dans un communiqué publié vendredi, le porte-parole du CJQ, Mayer Feig, explique qu'en aucun cas les propos de Denis Coderre n'ont été perçus comme une « menace » par les personnes présentes, à savoir que la communauté ne bénéficierait pas de son « amitié » si elle ne vote pas pour son parti.  

« Nous avions demandé à M. Coderre son avis sur une lettre qui circulait au sein de notre communauté et dans laquelle les membres étaient invités à diviser le vote entre les candidats faisant partie de l'équipe de M. Coderre et ceux d'une autre formation politique. M. Coderre a invité les membres de notre communauté à appuyer son équipe en votant pour tous les candidats de l'Équipe Denis Coderre dans Outremont », précise le porte-parole, M. Feig.

Par ailleurs, le Conseil juif québécois déplore la publication dans les médias d'un enregistrement des propos de Denis Coderre réalisé lors de cette rencontre privée, en contravention des règles pourtant établies au départ.  

« La politique d'enregistrement lors d'événements privés est claire : " les enregistrements ne sont pas permis et la précision a été faite dès le début de la rencontre " », rappelle le CJQ.

« Nous tenons à dénoncer le fait qu'une rencontre auprès de notre communauté soit utilisée pour des fins partisanes politiques », déclare le CJQ dans son communiqué en ajoutant que les propos de Denis Coderre ont été utilisés hors de leur contexte et que jamais ils n'ont été perçus comme une menace par les personnes présentes.

Cette réaction du CJQ survient après l'obtention, par Radio-Canada, d'une vidéo  enregistrée la semaine dernière dans l'arrondissement d'Outremont, dans laquelle M. Coderre presse les représentants de la communauté juive de voter pour lui et de ne pas diviser le vote.

M. Coderre demande ensuite à l'auteur de la vidéo de ne pas enregistrer ses propos, tenus exclusivement en anglais.

Dans la vidéo, M. Coderre évoque également le nom de certains candidats du parti Projet Montréal - Équipe Richard Bergeron dans l'arrondissement voisin du Plateau Mont-Royal comme Luc Ferrandez, Richard Ryan et Marie Plourde.

Il dira à leur sujet : « N'en avez-vous pas assez de toutes ces rues à sens unique qu'ils changent tout le temps? ».

À noter que les quatre principaux candidats à la mairie de Montréal se sont tous positionnés contre la Charte des valeurs québécoises à de multiples reprises au cours de la présente campagne électorale.

Avec François Cormier

INOLTRE SU HUFFPOST

Les candidats à la mairie de Montréal s'amusent en campagne