NOUVELLES

Retour à l'heure normale cette nuit

01/11/2013 11:45 EDT | Actualisé 01/01/2014 05:12 EST

Le retour à l'heure normale se produit cette année dans la nuit du 2 au 3 novembre. Ainsi, à 2 h du matin, il faudra reculer l'horloge d'une heure. Si ce changement apporte plus de luminosité le matin, il signifie également que la lumière disparaîtra plus rapidement à la fin de l'après-midi.

Si le passage à l'heure normale perturbe moins l'organisme que le passage à l'heure d'été qui prive le corps de 60 précieuses minutes de sommeil, ce changement de routine ne se fait quand même pas sans bousculer un peu l'organisme dont le cycle circadien se trouve perturbé.

La déprime hivernale

Les périodes d'obscurité prolongées peuvent entraîner des effets dépressifs pour plusieurs personnes.

C'est que le corps humain est réglé sur un rythme bien précis pour fonctionner de façon optimale. Par exemple, les heures de début et de fin de sommeil, sa durée, et les horaires des repas représentent des repères importants pour l'organisme.

Le changement d'heure vient donc désorganiser les habitudes du corps, particulièrement les heures de coucher et de lever, considérées comme le paramètre le plus important de notre horloge biologique.

En les modifiant, le sommeil risque de perdre de sa qualité, ce qui peut causer :

  • une plus grande fatigue;
  • une concentration plus difficile;
  • une moins grande motivation au travail;
  • un appétit différent;
  • de l'irritabilité et des troubles de l'humeur.

Les enfants et les aînés, qui ont le plus besoin de repères temporels, seraient les plus fragiles face à ce décalage deux fois par an.

Les personnes qui éprouvent des troubles de l'humeur ou des baisses d'énergie importantes doivent consulter, un médecin.

Comme c'est le cas à tous les changements d'heure, l'Association des chefs en sécurité incendie du Québec incite la population à vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée et à changer les piles si nécessaire.

PLUS:rc