NOUVELLES

Les fondateurs de BlackBerry discutent avec Cerberus au sujet d'une offre

01/11/2013 04:30 EDT | Actualisé 01/01/2014 05:12 EST

TORONTO - Les fondateurs de BlackBerry discutent avec la firme d'investissement Cerberus Capital Management dans l'espoir de pouvoir déposer, en partenariat avec elle, une offre d'achat concurrentielle pour le fabricant de téléphones intelligents en difficulté.

Selon une source familière avec la procédure, Mike Lazaridis et Doug Fregin ont entamé des pourparlers avec Cerberus en espérant pouvoir arriver à une entente d'ici une importante date limite la semaine prochaine.

La source a demandé de ne pas être identifiée parce qu'elle n'était pas autorisée à discuter de cette affaire.

Le groupe potentiel comprend d'autres parties qui pourraient se joindre à une éventuelle offre officielle, dont le fabricant de puces électroniques pour cellulaires Qualcomm, a indiqué la source.

Des représentants de Cerberus et de Qualcomm ont refusé de commenter quant à leur possible participation aux négociations.

L'existence de ces discussions est révélée alors que les acheteurs potentiels de BlackBerry (TSX:BB) ont jusqu'à lundi pour manifester leur intérêt et déposer une offre.

À ce moment, la période de vérification préalable de Fairfax Financial (TSX:FFX) prendra fin. Le plus grand actionnaire de BlackBerry a déposé en septembre une offre conditionnelle de 9 $ US par action pour le fabricant de téléphone.

Ensemble, MM. Lazaridis et Fregin détiennent environ huit pour cent des actions de BlackBerry, tandis que Fairfax en détient environ 10 pour cent.

Cerberus a déjà entretenu d'importantes relations avec les sociétés canadiennes. Elle avait notamment aidé en 2004 le transporteur Air Canada à éviter la faillite.

En 2008, la Banque CIBC (TSX:CM) a vendu une part de son portefeuille de crédit structuré à Cerberus dans le cadre d'une entente de 1,05 milliard $ US, lui permettant ainsi de se défaire de son exposition au marché américain des hypothèques résidentielles.

L'action de BlackBerry a terminé la séance de vendredi en baisse de 14 cents, à 8,09 $, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc