NOUVELLES

Casques de vélo: des mesures sont demandées avant la saison 2014

01/11/2013 05:41 EDT | Actualisé 01/01/2014 05:12 EST
Getty
Action shot of adult man drinking water on bicycle. He is wearing a helmet and sunglasses.

OTTAWA - Un regroupement de pédiatres demande à toutes les provinces et territoires du Canada de faire adopter des lois sur le port du casque de vélo à tout âge.

En ce moment, à peine quatre des 13 provinces et territoires du pays respectent ces recommandations de la Société canadienne de pédiatrie (SCP).

Brent Hagel, du comité de prévention des blessures de la SCP, affirme que le casque de cyclisme réduit considérablement le risque de traumatismes crâniens et de commotions cérébrales. De tels traumatismes font partie des blessures les plus graves et ont souvent des conséquences dévastatrices.

Le Dr Hagel rappelle que le vélo est la principale cause de blessures subies par des enfants ou des adolescents pendant des activités sportives ou récréatives. Cela représente 4 pour cent des blessures observées aux salles d'urgence et 7 pour cent des hospitalisations attribuables à des blessures non intentionnelles.

Le docteur Hagel rappelle que les enfants adoptent souvent des comportements similaires à ceux des adultes et qu'il est donc important que les adultes portent un casque de vélo.

Outre les lois sur le port du casque de vélo, la SCP demande la création de programmes d'éducation publique et d'une planification municipale favorable au cyclisme.

Six provinces et territoires, dont le Québec, ne possèdent présentement aucune loi sur le port du casque de vélo.