NOUVELLES

"Un tremblement de terre" chez les Rédemptoristes

31/10/2013 03:51 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST

Le grand patron des Rédemptoristes affirme que l'affaire d'agression sexuelle impliquant des pères de sa communauté a provoqué un véritable « tremblement de terre » dans sa congrégation.

Le père Mario Boies témoignait, lundi, au palais de justice de Québec dans le cadre du procès en recours collectif intenté contre les Rédemptoristes.

Lhomme de 48 ans est à la tête de cette congrégation depuis février 2008. Il était en fonction lorsque les policiers ont arrêté Raymond-Marie Lavoie, en décembre 2009.

Le père Lavoie était surveillant de dortoir, lorsque lui-même, plus jeune, fréquentait le Séminaire Saint-Alphonse.

Il s'est dit surpris par les accusations qui pèsent sur Raymond-Marie Lavoie ainsi que par l'arrestation du père Jean-Claude Bergeron.

En contre-interrogatoire, il a indiqué ne pas avoir demandé d'enquête interne pour faire la lumière sur les allégations des victimes. Mario Boies affirme qu'il ne voulait pas interférer dans le processus judiciaire.

L'avocat des victimes, Me Serge Létourneau, a demandé au père Boies s'il avait entrepris des démarches pour aider les victimes. Le patron des Rédemptoristes a répondu par la négative. Le père Boies a défendu qu'il avait dû mettre ses énergies à gérer une crise interne.

De l'aide psychologique a été offerte aux membres de la congrégation après que cette affaire soit sortie au grand jour.

PLUS:rc