NOUVELLES

Un juge rejette la demande d'une ville qui veut faire fermer une usine de sauce

31/10/2013 01:39 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - Un juge a rejeté la demande d'une ville du sud de la Californie qui souhaitait faire cesser la production d'une populaire sauce piquante, se plaignant de l'intense odeur de piment et des vapeurs d'ail qui émanent de l'usine qui la produit.

Le juge Robert O'Brien, de la Cour supérieure de Los Angeles, a rejeté la demande de la ville d'Irwindale, qui souhaitait que l'usine de Huy Fong Foods cesse ses activités jusqu'à ce que l'entreprise trouve une solution pour diminuer l'odeur.

Le juge a indiqué qu'il s'agissait d'une demande plutôt exigeante à seulement 24 heures d'avis. Une nouvelle audience est prévue le 22 novembre.

L'usine traite quelque 100 millions de livres de piments par année pour en faire de la sauce Sriracha et deux autres populaires sauces asiatiques. Les piments jalapeno sont lavés puis mélangés à de l'ail et à d'autres ingrédients avant d'être rotis.

L'intense odeur de piment et les vapeurs d'ail passent par un système de filtration avant de sortir de l'usine, mais les résidents jugent que ce n'est pas suffisant. Ils se plaignent de maux de tête, de brûlures à la gorge et de larmoiement.

Les dirigeants de Huy Fong ont dit coopérer avec la ville pour diminuer l'odeur, mais n'ont pas voulu suivre sa suggestion d'installer un nouveau système de filtration à 600 000 $.

PLUS:pc