NOUVELLES

Surveillance du téléphone d'Angela Merkel: Snowden serait prêt à aider l'Allemagne

31/10/2013 05:41 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST
AP
FILE - This Sunday, June 9, 2013 file photo provided by The Guardian Newspaper in London shows Edward Snowden, in Hong Kong. Snowden has left Moscow's Sheremetyevo airport and entered Russia his lawyer said on Thursday Aug. 1, 2013. (AP Photo/The Guardian, Glenn Greenwald and Laura Poitras, File)

BERLIN - Un député allemand a déclaré jeudi qu'il avait rencontré Edward Snowden à Moscou et que celui-ci était prêt, en principe, à aider l'Allemagne à enquêter sur les allégations d'espionnage par les services de renseignement américains.

Hans-Christian Stroebele, un député du Parti vert membre de l'opposition qui a publiquement critiqué la surveillance alléguée de l'agence américaine de sécurité nationale (NSA), a publié sur Twitter une photo de lui avec Edward Snowden. Sur son site, M. Stroebele a indiqué que l'Américain lui avait remis une lettre destinée aux autorités allemandes, qu'il présentera vendredi à Berlin.

M. Stroebele a déclaré à la télévision ARD que M. Snowden lui avait fait comprendre très clairement qu'il en savait beaucoup sur cette affaire. Selon lui, M. Snowden est prêt à se rendre en Allemagne pour témoigner, «mais les circonstances devront d'abord être éclaircies».

L'Allemagne réclame des réponses des États-Unis face aux allégations voulant que le téléphone de la chancelière Angela Merkel ait été surveillé, ce qui a poussé Mme Merkel à se plaindre auprès du président Barack Obama la semaine dernière. De proches collaborateurs de la chancelière se sont rendus à Washington mercredi pour discuter de ce dossier.

L'Allemagne est l'un des nombreux pays qui ont rejeté la demande d'asile d'Edward Snowden plus tôt cette année. L'ex-analyste de la NSA, en fuite après avoir fait des révélations fracassantes sur les pratiques de surveillance du gouvernement américain, a finalement obtenu l'asile en Russie pour une période d'un an. Il fait face à des accusations d'espionnage aux États-Unis.

Le Parlement allemand devrait discuter de la surveillance alléguée de la NSA le 18 novembre et les députés pourraient décider de mettre sur pied une commission d'enquête.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les détournements de l'affaire PRISM