NOUVELLES

Les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi ont reculé

31/10/2013 11:53 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

WASHINGTON - Le nombre d'Américains ayant présenté une demande de prestations d'assurance-emploi a reculé de 10 000 la semaine dernière pour atteindre le niveau désaisonnalisé de 340 000, un nouveau signe que les employeurs effectuent beaucoup moins de mises à pied.

Le département américain du Travail a indiqué jeudi que la moyenne des quatre dernières semaines avait cependant grimpé de 8000 à 356 250 demandes, son plus haut niveau depuis avril. La fermeture partielle du gouvernement américain et les retards dans le traitement des demandes en Californie en raison de mises à niveau informatiques ont fait gonfler cette moyenne.

Malgré tout, un porte-parole du gouvernement a précisé que ces facteurs inhabituels n'avaient pas affecté les résultats de la semaine dernière, qui semblent exempts de distorsions pour la première fois en deux mois.

Le nombre de demandes de prestations d'assurance-emploi est un indicateur des mises à pied. Celles-ci ont reculé pour trois semaines consécutives et ne sont plus que légèrement supérieures aux niveaux pré-récession touchés en août.

Un recul des demandes de prestations est habituellement suivi de gains d'emplois. Mais l'emploi a ralenti ces derniers mois plutôt que de s'accélérer.

L'économie a créé en moyenne 143 000 emplois par mois de juillet à septembre. Cette moyenne était de 182 000 nouveaux emplois d'avril à juin, et de 207 000 pour les trois premiers mois de l'année.

Près de 3,9 millions de personnes recevaient des prestations d'assurance-emploi dans la semaine terminée le 12 octobre — les données les plus récentes à cet effet. C'est environ 40 000 personnes de plus que la semaine précédente. Il y a un an, ce nombre était cependant de plus de cinq millions de personnes.

PLUS:pc