NOUVELLES

Les abonnés de Cogeco Câble pourraient avoir accès à la télé interactive

31/10/2013 09:50 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les abonnés de Cogeco Câble (TSX:CCA) pourraient bien avoir accès à des applications comme Facebook, Twitter et ultimement le service de vidéo sur demande Netflix via leur télévision dans un avenir qui ne semble pas si lointain.

La filiale de Cogeco (TSX:CGO) a indiqué jeudi qu'elle menait actuellement des tests préliminaires de la version beta de cette plateforme avec certains de ses usagers.

«Cela nous permettra de mettre en valeur des interfaces plus conviviales ainsi que des options plus nombreuses», a expliqué le président et chef de la direction de Cogeco, Louis Audet, en entrevue.

Cogeco Câble emboîte ainsi le pas à ses concurrents, comme Bell (TSX:BCE), même si la filiale de Cogeco n'a pas encore de date précise en ce qui a trait à cette nouvelle plateforme

«Il faut s'adapter et changer ou résister au changement et échouer, a souligné M. Audet. Le but ultime demeure d'offrir des outils auxquels nos clients n'ont pas accès actuellement.»

Le géant des télécommunications Rogers a déjà indiqué qu'il pourrait offrir Netflix si certains détails techniques, qui n'ont pas été identifiés, pouvaient être réglés.

Aux États-Unis, le populaire service de vidéo dit être en discussions avec certains câblodistributeurs majeurs afin que son service soit disponible via leurs plateformes de diffusion.

Le pdg de Cogeco et Cogeco Câble a également salué l'annonce effectuée par le gouvernement Harper lors de son discours du Trône, le 16 octobre dernier.

Ottawa désire forcer les fournisseurs de télévision par câble et satellite à offrir aux clients la possibilité de payer les services à la carte.

«Ça fait à peu près deux ans et demi que nous disons que l'idée de forcer les consommateurs à acheter d'importants forfaits de canaux, ça ne fonctionne pas», a affirmé M. Audet.

Il espère cependant que les consultations menées par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) vont déboucher sur des recommandations intéressantes.

«Il devra émerger de ces discussions un genre de cadre de référence nouveau pour définir notre nouvelle politique culturelle canadienne en ce qui a trait à la télévision», a dit le pdg de Cogeco.

Le CRTC mène des consultations auprès du public depuis la semaine dernière et elles devraient se poursuivre avec l'industrie au printemps prochain.

Du côté des résultats, Cogeco a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 43,8 millions $ au quatrième trimestre, ou 82 cents par action diluée. Il s'agit d'un recul comparativement au bénéfice net de 44,9 million $, ou 83 cents par action, de la même période l'an dernier.

L'entreprise établie à Montréal explique ce recul par des coûts d'amortissements reliés à de nouvelles acquisitions.

Cogeco a acquis en 2012 le câblodistributeur Atlantic Broadband, établi aux États-Unis, pour 1,36 milliard $. Il s'agissait de la première acquisition majeure de l'entreprise après celle qui avait échoué au Portugal.

En décembre dernier, la société montréalaise a également acheté Peer 1 Network Entreprises, un fournisseur Internet établi à Vancouver, pour la somme de 526 millions $.

M. Audet a prévenu que Cogeco ne devrait pas procéder à une acquisition majeure au cours des prochains mois.

«Pour l'avenir prévisible, nous ne sommes pas en mode d'achat, mais mode d'optimisation du rendement (de nos nouvelles acquisitions)», a-t-il expliqué.

Quant aux revenus de Cogeco, ils ont connu une croissance de 41,5 pour cent au quatrième trimestre pour atteindre 504,7 millions $. Ils sont de 1,8 milliard $ pour l'exercice financier en cours.

Le bénéfice net de sa principale filiale, Cogeco Câble, a été de 43,9 millions $, ou 90 cents par action, en recul par rapport aux 45,7 millions $, ou 93 cents par action, de la même période l'an dernier.

Les revenus de Cogeco Câble ont cependant progressé de 45 pour cent pour atteindre 470,4 millions $.

L'entreprise a perdu 15 237 clients au cours du quatrième trimestre. Toutefois, pour l'année financière 2013, le nombre de clients de Cogeco Câble est en hausse 5546.

M. Audet ne s'inquiète pas de voir le nombre de clients fluctuer de la sorte.

«Pour moi, ce n'est pas l'indication d'un changement de tendance, a-t-il observé. Ça varie d'un trimestre à l'autre avec une concurrence très vive.»

Cogeco Câble est le quatrième câblodistributeur en importance au Canada, notamment grâce à ses parts de marchés au Québec ainsi qu'en Ontario.

L'entreprise possède également 13 stations de radio au Québec.

À la Bourse de Toronto, l'action de Cogeco a cédé 1,14 $ pour terminer les échanges à 47,20 $. Le titre de Cogeco Câble a pour sa part clôturé à 49,30 $, en baisse de 1,35 $, ou 2,7 pour cent.

PLUS:pc