NOUVELLES

L'enquête sur un chèque à Nick Rizzuto mène à deux suspensions au fisc canadien

31/10/2013 07:29 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Deux employés de l'Agence du revenu du Canada (ARC) à Laval ont été suspendus sans salaire, jeudi, en raison d'une enquête policière en cours, a annoncé la ministre du Revenu national, Kerry-Lynne Findlay.

Selon Mme Findlay, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) poursuit son enquête concernant l'«inconduite» des employés. À ce jour, huit employés ont été congédiés, dont six ont ensuite fait l'objet d'accusations.

Elle a aussi indiqué attendre les conclusions d'une enquête interne à l'ARC au sujet d'un chèque émis à Nicolo Rizzuto en 2007.

En septembre dernier, le commissaire de l'ARC, Andrew Treusch, avait annoncé qu'une enquête interne avait été entreprise, faisant valoir des questions «soulevées dans les médias» à propos d’un chèque émis à Nicolo Rizzuto en 2007.

Le commissaire avait chargé la Division de la sécurité et des affaires internes d'entreprendre cette enquête dont les résultats doivent être connus avant la fin de l'année.

L'émission «Enquête» de Radio-Canada soutenait fin septembre de 2013 que l'ARC aurait émis un chèque de près de 400 000 $ en remboursement d'impôt à l'ancien chef de la mafia montréalaise Nicolo Rizzuto, dit Nick Rizzuto, assassiné en 2010, alors qu'il n'y avait pas droit.

Alors en prison, Nicolo Rizzuto aurait reçu un chèque au montant de plus de 381 000 $, daté du 13 septembre 2007, alors qu'il devait 1,5 million $ au fisc, selon «Enquête».

Toute conduite «répréhensible» de la part des fonctionnaires de l'ARC sera «rapidement sanctionnée», et les personnes responsables devront répondre de leurs actes, a ajouté jeudi Mme Findlay.

PLUS:pc