NOUVELLES

La Pétrolière Impériale affiche un bénéfice plus important que prévu

31/10/2013 08:11 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

CALGARY - La Pétrolière Impériale (TSX:IMO) a affiché jeudi un bénéfice du troisième trimestre largement inférieur aux attentes des analystes, ce qu'elle a essentiellement attribué à une baisse des marges de raffinage.

La société de Calgary a fait état d'un profit net de 647 millions $, soit 76 cents par action, pour son trimestre clos le 30 septembre.

En comparaison, son bénéfice s'était élevé à 1,04 milliard $, soit 1,22 $ par action, un an plus tôt. Les analystes attendaient plutôt à un bénéfice par action de 98 cents au plus récent trimestre.

Les revenus trimestriels de l'Impériale ont atteint 8,6 milliards $, contre 8,3 milliards $ un an plus tôt. Encore une fois, les analystes en attendaient davantage et misaient sur un chiffre d'affaires de 9,5 milliards $.

La société a expliqué que les plus faibles marges de ses activités de raffinage s'inscrivaient dans un déclin qui touche l'ensemble de l'industrie.

Le bénéfice des activités en aval — qui comprennent le raffinage, la distribution et la vente au détail — a reculé à 46 millions $, par rapport à 490 millions $ au troisième trimestre de 2012.

Le secteur des activités en amont, qui comprend notamment les sables bitumineux et la production conventionnelle, a engrangé un bénéfice net de 604 millions $, en hausse par rapport à un profit de 106 millions $ un an plus tôt.

La production brute quotidienne de l'Impériale a atteint 288 000 barils d'équivalent pétrole, une hausse de 3000 barils par rapport au même trimestre l'an dernier.

Les dépenses en immobilisations et les frais d'exploration se sont pour leur part chiffrés à 1,84 milliard $. Elles ont surtout été consacrées à des projets de croissance dans le secteur en amont, notamment le projet d'expansion de Kearl et le projet Nabiye à Cold Lake, ainsi qu'à l'acquisition de la concession de sables bitumineux de Clyden.

L'action de l'Impériale a cédé jeudi 42 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 45,53 $.

PLUS:pc