NOUVELLES

La Cour d'appel rétablit la plupart des restrictions sur l'avortement au Texas

31/10/2013 08:50 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

AUSTIN, États-Unis - La plupart des nouvelles restrictions sur l'avortement au Texas ont été rétablies jeudi, quelques jours après avoir été suspendues par un juge.

Les juges d'une cour d'appel fédérale ont annoncé leur décision jeudi soir, trois jours après que le juge Lee Yeakel eut estimé que l'une des dispositions de la loi n'avait aucune justification médicale.

Les juges ont estimé que la loi, qui oblige les médecins des cliniques d'avortement à avoir accès à un hôpital à proximité, pouvait être maintenue d'ici à ce que la justice se penche sur une plainte dans ce dossier.

Le bureau du procureur général du Texas fait valoir que la loi est conforme à l'autorité constitutionnelle de la législature de l'État.

Les avocats d'un groupe de défense du droit à l'avortement estiment pour leur part que les nouvelles restrictions ne protègent pas les femmes.

Lundi, le juge Yeakel avait estimé que les nouvelles restrictions sur l'avortement adoptées par la législature du Texas étaient inconstitutionnelles, et avait suspendu leur entrée en vigueur, prévue mardi.

Le juge Yeakel répondait ainsi à une plainte initiée par une coalition d'avocats et de groupes qui défendent le droit à l'avortement, qui font valoir que l'obligation pour les médecins d'avoir accès à un hôpital à moins de 50 kilomètres de leur clinique d'avortement forcerait la fermeture du tiers de ces cliniques au Texas. Ils estiment aussi que les nouvelles restrictions empêcheront les femmes d'avoir accès aux plus récentes avancées médicales en matière d'avortement.

PLUS:pc