NOUVELLES

La Chine reproche au Japon de s'ingérer dans ses exercices navals

31/10/2013 07:46 EDT | Actualisé 31/12/2013 05:12 EST

PÉKIN, Chine - La Chine a accusé jeudi le Japon de s'ingérer dans ses récents exercices navals.

Elle a fait savoir qu'elle pourrait prendre des mesures non spécifiées si l'ingérence ne s'arrête pas.

Ce discours musclé de la Chine intervient au milieu d'un conflit sur les prétentions concurrentes concernant un groupe d'îles inhabitées dans la mer de Chine orientale.

Le porte-parole du ministère chinois de la Défense, Yang Yujun, a déclaré qu'un navire de la marine japonaise était entré dans la zone d'exercice le 25 octobre pour y rester pendant trois jours, en dépit d'un avis chinois annonçant que des exercices allaient être organisés dans la région.

Il a soutenu que les navires japonais et des avions se trouvaient à proximité pendant des jours pour effectuer de la surveillance intensive.

Il a déclaré que ces mesures constituaient une ingérence dans les activités normales de formation de la Chine, menaçaient la sécurité de ses navires et avions, et risquaient de conduire à des accidents ou à des erreurs de calcul.

Le différend s'est accentué entre les deux pays en septembre 2012, lorsque le gouvernement japonais a nationalisé les îles malgré les objections de la Chine.

PLUS:pc